Pimido : Pimp my docs ! Entraide et ressources académiques pour réussir vos études

  • Recherche par auteur ou oeuvre
  • Recherche par idée ou thème
  • Recherche par mot clé
  • Détecteur de plagiat
  • Commande & correction de doc
  • Publication & rédaction
  • Nos astuces
  • Vie étudiante
  • Témoignages

Consultez tous nos documents en ligne !

ABONNEZ-VOUS

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

Exemples de sujets de dissertation sur Les Fleurs du Mal de Baudelaire

Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire est un recueil de poèmes publié en 1857 qui a été mal accueilli par la critique et censuré dès sa parution. De nos jours, cette oeuvre est étudiée en long et en large par les étudiants.

Exemples de sujets de dissertation sur Les Fleurs du Mal de Baudelaire

Credit Photo : Flickr Pierre Metivier

Facebook

Sujet 1 - « Tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or ». Dans quelle mesure ce vers de Baudelaire tiré de l’épilogue des Fleurs du Mal est-il caractéristique de cette oeuvre ?

Ici, il s’agit de comprendre en quoi l’oeuvre de Baudelaire est centrée sur des sujets de caractère essentiellement social, qui, une fois passés sous la plume de l’auteur deviennent des poèmes d’une grande richesse. Ici, Baudelaire base son recueil sur l’air de son temps en évoquant des thèmes pourtant « boueux » qui marqueront à jamais les siècles à venir. Baudelaire est un poète mettant en avant le thème de la boue qui représente le Paris du XIXe siècle. Le Second Empire est ici dépeint par une prose évoquant souvent une salubrité moyenne, avec une ville physiquement et moralement « sale » ; comme nous pouvons le voir à travers des poèmes tels que «  Le Vin des chiffonniers  » ou encore «  Crépuscules  ». Mais l’une des principales missions de Baudelaire est celle-ci : transformer cet aspect sombre de Paris en de l’or. Il s’agit ici de révéler le beau dans le laid, à l’image du poème «  Une Charogne  ».

Documents à consulter :

Les Fleurs du mal, Une Charogne - Charles Baudelaire (1857) - En quoi Baudelaire cherche-t-il à extraire l'or de la boue, la beauté du mal ?

Les Fleurs du Mal - Baudelaire (1857) - Alchimie poétique : la boue et l'or

Sujet 2 - En quoi l’oeuvre de Baudelaire est-elle un reflet de la violence du Paris du XIXe siècle ?

Ici, il s’agit de mettre en avant les divers poèmes permettant de faire dans un premier temps l’éloge, mais aussi la critique de la ville de Paris , qui abrite au sein des poèmes des prostituées ou encore des assassins dans un environnement peu luxueux.

Document à consulter :

Les Fleurs du Mal - Baudelaire (1857) - Préparation à l'oral du bac de français

Sujet 3 - Quels sont les principaux thèmes exploités par Baudelaire à travers son oeuvre Les Fleurs du Mal ?

Il s’agit ici d’un sujet thématique visant à faire ressortir les divers sujets utilisés par l’auteur. Parmi eux : le voyage, l’amour, Paris, la prostitution ou encore la mort. Un contraste entre des thèmes lumineux et sombres peut être mis en avant.

Les Fleurs du Mal, Au lecteur - Baudelaire (1857) - Une préface annonçant les thèmes de l'oeuvre

Sujet 4 - Le rêve d’un ailleurs : dans quelle mesure l'oeuvre Les Fleurs du Mal peut être caractérisée d’une quête d’un autre monde ?

À travers ce sujet, il s’agit de mettre en avant le thème du voyage dans l’oeuvre. En effet, divers poèmes de Baudelaire mettent en avant un aspect exotique du temps, laissant place à la rêverie de l’auteur.

Le Spleen de Paris. Un hémisphère dans une chevelure - Charles Baudelaire (1869) - La dégradation de l'appel lyrique vers un ailleurs onirique

Sujet 5 - En quoi le recueil des Fleurs du Mal retranscrit-il une dualité du thème de l’amour qu’éprouve Baudelaire ?

Pour ce sujet, il s’agit de tenter de percevoir la dualité qui existe chez Baudelaire au sujet de l’amour. En effet, l’amour est un thème qui revient assez fréquemment dans l’oeuvre, celui-ci passant par diverses figurines évocatrices. Si certains poèmes mettent en avant une femme synonyme de muse et de source de beauté ; d’autres au contraire tentent à montrer une femme dominatrice apparentée à la souffrance. Ici, nous pouvons percevoir alors une dualité de l’amour vacillant entre un côté joyeux et positif de celui-ci, et un autre côté davantage sombre, provoquant cette fois-ci une répulsion chez l’auteur.

Corpus de 4 poèmes de Chénier, Baudelaire, Aragon et Labé - Par quels procédés les poèmes expriment la double réalité de l'amour qui suscite la souffrance ?

Sujet 6 - Dans quelle mesure le spleen est-il caractéristique de cette oeuvre ?

Nous pouvons remarquer que le spleen est un concept qui traverse l’intégralité de l’oeuvre de Baudelaire. L’auteur y consacre même une section complète appelée «  Spleen et Idéal  ». Ici, le spleen renvoie à un état de mélancolie, d’ennui ou encore d’angoisse qui est très caractéristique de l’oeuvre baudelairienne. Il s’agit donc pour répondre à ce sujet de faire ressortir les différents poèmes mettant en avant ce procédé, et de comprendre comment celui-ci est mis à l’oeuvre.

L'Albatros - Charles Baudelaire (1859) - En quoi ce poème exprime-t-il bien la tension entre spleen et idéal ?

Sujet 7 - Par quels procédés littéraires et stylistiques peut-on percevoir la mélancolie de l’auteur à travers l’oeuvre ?

Ici, il s’agit d’une analyse aussi bien stylistique que thématique de l’oeuvre. Premièrement, il s’agit de faire ressortir les divers thèmes pouvant s’apparenter à de la mélancolie : ici, nous avons bien sûr les références au spleen, à la mort, ou encore à la maladie qui peuvent être évoquées. Mais il s’agit aussi de s’appliquer à déceler les procédés stylistiques de l’auteur pour contribuer à dégager cette aura des textes. L’angoisse est un thème très récurrent dans cette oeuvre.

La mélancolie chez Montaigne, Baudelaire et Proust

Sujet 8 - L’art à travers Les Fleurs du Mal

Pour traiter ce sujet, il convient de mettre en avant l’aspect artistique présent dans l’oeuvre. En effet, l’art pictural ou musical est très présent dans cette oeuvre qui ne reflète que l’intérêt accru de l’auteur pour des références telles que Delacroix ou encore Manet .

« C'est un des privilèges prodigieux de l'Art que l'horrible, artistement exprimé, devienne beauté (...) ». En quoi ce propos peut-il représenter les enjeux poétiques de Baudelaire ?

Sujet 9 - Baudelaire fait partie du cercle des « poètes maudits ». En quoi cette oeuvre nous aide à le comprendre ?

Au côté de Rimbaud ou encore de Mallarmé, Baudelaire est considéré comme un poète maudit. Sur quoi cette terminologie se fonde-t-elle ? Pour le comprendre, il est important d’évoquer et de mettre en avant le procès de l’auteur qui tend à le rejeter des marges de la société. Utilisant des thèmes peu appropriés à la littérature de ses contemporains, Baudelaire est alors condamné par la société qui juge ses écrits peu moraux, mettant en avant des thèmes tirés majoritairement du mal.

Comment s'exprime le poétique à travers le thème du voyage dans ces textes ? (''L'Invitation au Voyage''de Baudelaire; ''Brise Marine''de Mallarmé; ''Ma Bohème''de Rimbaud et ''Albums''de Lafargue)

Sujet 10 - Baudelaire ou le père de la modernité poétique

Ici, il s’agit de comprendre en quoi Baudelaire est aujourd’hui considéré comme le père de la modernité poétique. Pour le comprendre, il faut saisir le fait qu’à travers cette oeuvre, l’auteur met en avant des thèmes allant à l’encontre de ce qui est admis d’évoquer dans une oeuvre. Ici, nous percevons dans les divers thèmes évoqués que le poète tente de faire surgir les bas-fonds de la société parisienne en évoquant des sujets peu flatteurs. Ainsi, Baudelaire rompt les principes classiques pour venir mettre en avant une modernité littéraire qui le conduira en procès le 20 août 1857 pour cause d’outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs. Pour ce sujet, il convient donc de mettre en avant tous les aspects controversés de Paris et de sa société mis en oeuvre et dénoncé à travers les différents poèmes.

La poésie chez Francis Ponge et Charles Baudelaire

Ces articles sur Baudelaire peuvent vous intéresser :

Les thèmes dans « Le mort joyeux » de Baudelaire - Analyse Commentaire composé de L'âme du vin, de Baudelaire « Le Poison de Charles Baudelaire » - Analyse et exemple d'axe d'étude Analyse du poème Les foules de Charles Baudelaire

Présentation du poème « Rêve parisien » de Charles Baudelaire Commentaire composé - La Muse malade, Charles Baudelaire Baudelaire, La Fontaine de sang - Commentaire composé

Sujets et problématiques autour de Baudelaire :

Méthodologies, documents conseillés, articles liés.

Les fonctions de la littérature ?

Quelles sont les fonctions de la littérature ?

Sujets de mémoire : la transition énergétique

Sujets de mémoire : la transition énergétique

La lettre de motivation pour un stage

La lettre de motivation pour un stage

Articles récents

Parcoursup : guide pratique, dates, erreurs à éviter

Réussir vos candidatures sur Parcoursup : suivez le guide !

Les fonctions de la littérature ?

Correction de la dissertation

Baudelaire écrit dans le projet d’épilogue des Fleurs du mal  : « Tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or ». Dans quelle mesure ce vers s’applique-t-il à ce recueil poétique ?

Dissertation

Introduction.

Au mois de mai 1860, Charles Baudelaire travaille à un épilogue qu’il doit terminer comme il l’indique à son éditeur Poulet-Malassis : « Je travaille aux Fleurs du Mal . Dans très peu de jours, vous aurez votre paquet, et le dernier morceau ou épilogue, adressé à la ville de Paris, vous étonnera vous-même, si toutefois je le mène à bonne fin (en tercets ronflants) ». On sait ce qu’il en est et le poète n’a jamais achevé ce qui est resté un projet dans lequel Baudelaire déclare son amour pour la ville de Paris (« Je t’aime, ô capitale infâme !) et énumère (lupanar, débauches, vice...) ce qu’il résume à la fin par le terme « boue » : « Tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or ». Le substantif fait donc métaphoriquement référence à tout ce qui est vil, sans valeur voire moralement condamnable puisqu’au mot sont associées des connotations péjoratives se rapportant à l’abjection, à l’infamie (que l’on songe à des expressions comme « traîner dans la boue »). Alchimiste, le poète opère ainsi une transmutation de la boue d’un réel fort prosaïque en un or poétique. Cette citation de l’épilogue signifie-t-elle que le poète s’est rué dans la fange pour en faire le sujet de sa poésie ? Ce serait donner raison à ses détracteurs et, entre autres, à la critique du Figaro qui publiait ces lignes le 5 juillet 1857 : « L'odieux y coudoie l'ignoble, le repoussant s'y allie à l'infect. Jamais on ne vit mordre et même mâcher autant de seins dans si peu de pages ; jamais on n'assista à une semblable revue de démons, de fœtus, de diables, de chloroses, de chats et de vermine. » Peut-on donc affirmer que la poésie de Baudelaire est celle de l’ odieux , de l’ ignoble , en un mot de la boue ? Et si oui, faut-il voir dans l’ouvrage de Baudelaire un amoncellement fangeux moralement condamnable qui ne trouverait aucune justification sinon celle d’une boue qui ferait l'objet d’une transformation ? Nous verrons dans quelle mesure la citation de l’épilogue s’applique au recueil des Fleurs du mal , puis nous montrerons de quel nature est cet « or » poétique, et enfin quels sont les enjeux esthétiques d’une telle conception de la poésie.

Développement

1re partie : les fleurs du mal , œuvre alchimique , baudelaire, le poète de la boue.

Dans le projet d’épilogue, deux vers avant le vers « Tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or », Baudelaire se compare à « un parfait chimiste » lequel effectue donc cette opération de transformation de la boue en or. À l’autre bout du recueil, dès l’adresse « Au lecteur », cette opération de transmutation était — quoique pour des raisons très différentes — déjà évoquée dans la troisième strophe à travers les termes « Satan Trismégiste », « riche métal », « ce savant chimiste ». On trouve même une mention du « chemin bourbeux » emprunté par le poète et nous-même, l ‘« hypocrite lecteur ». La notion de « chimie » poétique voire d’ « alchimie » (que l’on songe à « Alchimie de la douleur ») traverse donc le recueil de part en part, du début à la fin. Le thème de la boue n’est pas moins omniprésent dans le recueil des Fleurs du mal . Qu’on pense au « Sept Vieillards » (« Dans la neige et la boue il allait s’empêtrant »), au « Vin des chiffonniers » (« Au cœur d’un vieux faubourg, labyrinthe fangeux » ) ou encore à « Brumes et pluies » (« Ô fin d’automne, hivers, printemps trempés de boue,/ Endormeuses saisons ! Je vous aime vous loue. »).

Ce ne sont que quelques exemples et l’on pourrait les multiplier (on retrouve le terme dans « Le Cygne », « Le Monstre »...). La boue est manifestement un thème que l’on ne peut manquer dans la poésie de Baudelaire. C’est que littéralement, dans le Paris du XIX e siècle, on marche dans la boue. On en a la preuve chez Baudelaire lui-même dans les Petits poèmes en prose  :

« — Mon cher, vous connaissez ma terreur des chevaux et des voitures. Tout à l’heure, comme je traversais le boulevard, en grande hâte, et que je sautillais dans la boue, à travers ce chaos mouvant où la mort arrive au galop de tous les côtés à la fois, mon auréole, dans un mouvement brusque, a glissé de ma tête dans la fange du macadam. Je n’ai pas eu le courage de la ramasser. »

Mais est-ce à dire que c’est là un simple thème traité par le poète en raison d’une familiarité certes bien ennuyeuse mais inévitable pour le Parisien du Second Empire ? En fait, on a vu et on verra que cette boue était l’objet d’une transmutation, d’une transformation poétique faisant de la laideur quelque chose de beau.

Transformation de la boue en or

Nous l’avons dit, la boue est une métaphore désignant aussi bien ce qui est sale physiquement (le Paris du XIX e siècle) que moralement (ceux qui habitent cette ville). Ainsi, la boue a partie liée avec le mal, avec la misère sociale dans « Le Vin des Chiffonniers » par exemple ou encore ans les deux « Crépuscules » où l’on croise « catins » et « escrocs » (« Le Crépuscule du soir ») et où s’expriment les « rêves malfaisants », « la lésine » (« Le Crépuscule du matin »). En somme, Paris devient chez Baudelaire le lieu allégorique du théâtre du mal dans la section des Tableaux parisiens ou du Vin . Ici, le temps, la vieillesse et la Mort sont omniprésents.

Il appartient toutefois au poète de sublimer cette matière, ce que montre le poème « Le Soleil » dans lequel l’astre transforme le réel :

Quand, ainsi qu’un poète, il descend dans les villes, Il ennoblit le sort des choses les plus viles, Et s'introduit en roi, sans bruit et sans valets, Dans tous les hôpitaux et dans tous les palais.

Mais précisément, comme le soleil, la mission poétique consiste à faire la lumière sur ce qui est caché, à le montrer, à le révéler en somme, à non seulement l’exposer poétiquement, mais par la même occasion à l’embellir. Le laid devient donc beau comme dans « Une Charogne ». Plus précisément, c’est la représentation du laid qui devient belle. À qui s’interrogerait sur un tel choix esthétique, il conviendra de montrer qu’il y a là une dualité (comme le suggère la section Spleen et Idéal ). Le poète ne saurait choisir entre la boue et l’or. Ce ne peut être l’un ou l’autre, mais l’un et l’autre. La femme n‘est-elle pas à la fois muse et vampire (« Les Métamorphoses du vampire »), le poète n’est-il pas à la fois béni et maudit (voir, par exemple « Bénédiction »), etc. ?

2e partie : L’or poétique ou l’unité du dualisme

Correspondance.

L'impossibilité de ce choix se trouve dès le poème « Correspondances », dans lequel Baudelaire exprime l’idée d’un lien entre les contraires : « Dans une ténébreuse et profonde unité, / Vaste comme la nuit et comme la clarté, / Les parfums, les couleurs et les sons se répondent ». Dans ces vers, les opposés (la nuit et la clarté) sont donc indissociables (le poète parle bien d’ unité ). On pourrait multiplier les exemples qui soulignent l'entrelacs de la boue et de l’or, du beau et du laid. Que l’on songe aux nombreux oxymores tels que la « superbe carcasse » dans « Une Charogne », à leur coordination (« [...] noire et pourtant lumineuse » dans « Un Fantôme »), ou encore au titre qui fait de la beauté une fleur du mal. Le projet poétique est inscrit dès le titre dans l’alliance de ce nom (« fleurs » connoté méliorativement) et de ce complément (« du mal » connoté péjorativement). etc. Dans « Une charogne », on a une comparaison du cadavre avec une fleur ! Hypotypose de l'objet pour qu’on voie la charogne. Le poète nous met la mort devant les yeux. Excès de réalisme ? Non, rappel philosophique.

Non seulement les contraires sont indissociables, mais ils « se répondent ». Ils sont même constitutifs de la nature humaine. Rappelons-nous de la désormais célèbre double postulation dans Mon cœur mis à nu : « Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan. L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade ; celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre. » Ainsi, la nature humaine est complexe. Un Guy de Maupassant ne dira pas autre chose (voir par exemple la nouvelle « Sur l’eau ») et Charcot ou Freud ne sont pas si loin.

Mais on aurait tort de croire, comme le journaliste du Figaro, que le poète se complait dans une fange immorale. D’une part, on l’a vu, le sujet est inéluctable, c’est une réalité topographique, mais surtout il s’inscrit dans un objectif poétique de transformation qui renvoie à un désir d’ailleurs, autre grand thème baudelairien. Le poème « Mœsta et errabunda » ne dit pas autre chose : « Emporte-moi, wagon ! enlève-moi frégate ! / Loin ! loin ! ici la boue est faite de nos pleurs ! » Baudelaire y évoque au vers 2 « l’immonde cité » qui dit assez par ailleurs la condamnation morale dont elle fait l’objet. Désir d’un ailleurs qui s’exprime tout au long des Fleurs du mal et conclut d’ailleurs le recueil dans « Le Voyage ».

L’art pour échapper à l’ici-bas

En effet, dans « Mœsta et errabunda », l’enjeu consiste bien à quitter cette boue. L’homme qui a les deux pieds dans la boue perçoit, dans un mouvement vertical, les cieux et, de la noirceur, contemple la lumière : « Tel le vieux vagabond, piétinant dans la boue, / Rêve, le nez en l’air, de brillants paradis ; » (« Le Voyage ») Somme toute, on a ici l’idée très platonicienne d’une transcendance perçue à travers le rêve.

Ainsi, les poèmes des Fleurs font valoir l’irrémédiable distance qu’il y a entre le monde et un ailleurs qui s’exprime dans un platonisme évident (remarquer le mot « Idée » avec une majuscule) dans « L’Irrémédiable » :

« Une Idée, une Forme, un Être Parti de l’azur et tombé Dans un Styx bourbeux et plombé Où nul œil du Ciel ne pénètre »

Mais ce qui prédomine alors, c’est l’idée d’une chute de l’humanité tombée dans le péché (la boue) d’où le vocabulaire très religieux qui abonde dans le recueil. Dès lors, seul l’art permet de rendre supportable la laideur du monde et le spleen qu’elle engendre. En somme, l’art, le beau rendent la boue supportable, ils rendent « L’univers moins hideux et les instants moins lourds ». (« Hymne à la beauté »)

On a vu que la boue et l’or étaient indissociables (voir encore à ce sujet « Hymne à la Beauté »). L’un ne va pas sans l’autre. Si la boue du réel est transformée en or de la poésie, y a-t-il là quelque chose de nouveau ? Eh bien, les poètes du XVI e ne faisaient pas autre chose. L’écriture a souvent eu pour objectif de transformer ce qui est douloureux en chant poétique. Que l’on songe au lyrisme d’Orphée ou à Joachim du Bellay qui dans Les Regrets (sonnet XII) écrit :

Je ne chante, Magny, je pleure mes ennuis, Ou, pour le dire mieux, en pleurant je les chante, Si bien qu’en les chantant, souvent je les enchante : Voilà pourquoi, Magny, je chante jours et nuits.

En somme, l'œuvre de Baudelaire s’inscrit dans une tradition poétique que l’on pourrait qualifier de classique, et ce sera l’un des premiers poncifs de la grande réhabilitation de Baudelaire notamment lors du cinquantième anniversaire de sa mort : Baudelaire est un classique. Seulement, ce serait aller un peu vite en besogne et omettre ce qui fait la spécificité de son œuvre.

3e partie : Modernité poétique de Baudelaire : vers une nouvelle définition de l’art

La muse malade de baudelaire.

Le poème « La Muse malade » souligne l’opposition entre un passé grec rayonnant et un présent défini par la maladie et le péché. Dès lors, le poète s’interroge et se demande si sa muse (l’inspiration poétique) n’est pas perdue dans « un fabuleux Minturnes » (terme désignant un marécage romain), ce qui renvoie sinon à la boue du moins au bourbier.

Par ailleurs, dans Les Épaves , le poème « Le coucher du soleil romantique » propose une réflexion sur l’état de la poésie française en 1862. Ce soleil se couchant métaphorise le crépuscule de la poésie romantique et l’émergence de la poésie moderne qui est la poésie de la nuit, de la laideur et de l’angoisse :

L'irrésistible Nuit établit son empire, Noire, humide, funeste et pleine de frissons ;

Une odeur de tombeau dans les ténèbres nage, Et mon pied peureux froisse, au bord du marécage, Des crapauds imprévus et de froids limaçons.

On notera que le poète n’a pas d’autre choix que de subir cette disparition du soleil, pas plus qu’un Musset ne pourra échapper au mal du siècle .

Le désenchantement comme sujet poétique

Que restait-il à Baudelaire une fois que le soleil s’était retiré ? Une poésie de la nuit, de la boue, du péché. Mais alors la poésie devient œuvre alchimique et entreprend de transformer cette matière vile en or poétique. Le projet d’épilogue est une conclusion (inachevée voire inachevable ?) qui souligne que l’activité poétique consiste à transformer le mal en fleurs. Baudelaire s’est fait le poète du mal. Cf. projet de préface de la deuxième édition : « Des poètes illustres s'étaient partagé depuis longtemps les provinces les plus fleuries du domaine poétique. Il m'a paru plaisant, et d'autant plus agréable que la tâche était plus difficile, d'extraire la beauté du Mal. »

C’est donc aussi un défi poétique que le poète exprime dans L’Art romantique :

« Celui qui n’est pas capable de tout peindre, les palais et les masures, les sentiments de tendresse et ceux de cruauté, les affections limitées de la famille et la charité universelle, la grâce du végétal et les miracles de l’architecture, tout ce qu’il y a de plus doux et tout ce qui existe de plus horrible, le sens intime et la beauté extérieure de chaque religion, la physionomie morale et physique de chaque nation, tout enfin, depuis le visible jusqu’à l’invisible, depuis le ciel jusqu’à l’enfer, celui-là, dis-je, n’est vraiment pas poëte dans l’immense étendue du mot et selon le cœur de Dieu. »

Et il ajoute plus loin qu’en restreignant le champ poétique, « Vous infirmez ainsi le sens universel du mot poésie. » En somme, Baudelaire redéfinit la mission poétique traçant la voie (voix ?) à suivre. Que l’on songe à Rimbaud :

« Un soir, j’ai assis la Beauté sur mes genoux. — Et je l’ai trouvée amère. — Et je l’ai injuriée. »

Mais surtout il brise le lien tout classique entre art et beau. Le vrai, le beau et le bien, au XIX e , vont encore ensemble (persistance de la philosophie néo-platonicienne). Le titre Les Fleurs du mal liant le beau (fleurs) et le mal (laid) sonne comme une provocation. Baudelaire brise ce lien entre le beau et le bien et affirme que le mal peut être beau, suivant en ceci les préceptes romantiques (voir par exemple la préface de Cromwell ou le poème « J’aime l'araignée et j’aime l’ortie » de Victor Hugo dans Les Contemplations ).

On peut enfin citer le projet de préface des Fleurs du mal dans lequel Baudelaire refuse de confondre « les bonnes actions avec le beau langage » et de confondre « l’encre avec la vertu ». Rompant avec la tradition poétique, refusant les sujets faciles (« les provinces les plus fleuries du domaine poétique »), Baudelaire entreprend un défi poétique : « Il m’a paru plaisant, et d’autant plus agréable que la tâche était plus difficile, d’extraire la beauté du Mal ». En somme, le vrai, le bien et le beau ne s’impliquent plus. C’est « une invention de la philosophaillerie moderne » dit Baudelaire. Le vrai a son domaine : la science. Le bon, la morale. Le beau, l’art. Toute une esthétique moderne vient de naître : de la décadence au surréalisme en passant par le symbolisme.

Les mots de l'épilogue peuvent apparaître comme une réponse au Figaro et il est vrai que le recueil peut se lire comme un douloureux parcours de réussir l'entreprise alchimique mais il serait faux de l’y réduire tant il est vrai que le recueil des Fleurs du mal abonde en poèmes qui illustrent la beauté des choses, les trésors de la mémoire, le temps retrouvé... On peut encore évoquer la dimension sociale de certains poèmes de factures anciennes comme « Le vin des chiffonniers » (voir aussi la préface du livre de poche.) En fait, le recueil de Baudelaire est d’une richesse qui donnerait raison au poète quand il écrit « je me suis arrêté devant l’épouvantable inutilité d’expliquer quoi que ce soit à qui que ce soit » (projet de préface). Il n’en reste pas moins que les Fleurs du mal si mal accueillies du vivant de l’auteur ont marqué leur siècle et redéfini l’enjeu poétique. Baudelaire bouleverse une France romantique néo-classique, baroque par certains aspects, gothique par d’autres mais fidèle à l’esprit de Raphaël. C’est la France de David et d’Ingres. Si Baudelaire est classique par certains côtés, il est sensible à d’autres conceptions de la beauté qu’il trouve notamment dans la peinture, chez Delacroix, chez Manet ensuite. Voir « Les Phares » (peintres qui ne sont pas classiques et qui ont un autre rapport de la beauté). Ne s’agit-il pas de trouver du nouveau absolument ?

À voir également

  • Carnet de lecture & Dissertation
  • Méthode de la dissertation
  • Plan détaillé de la dissertation sur Baudelaire
  • Dissertation sur les Lettres persanes

sujet dissertation sur baudelaire

Espace Pédagogique Contributif

Cours de français de m. bruno rigolt – lycée en forêt – montargis (france). ressources pédagogiques en ligne – culture générale, entraînement à l’eaf. dissertation sur “les fleurs du mal” de baudelaire. travaux d’élèves. découvrez le travail d’océane s..

sujet dissertation sur baudelaire

  • Objet d’étude : La poésie du XIX e  siècle au XXI e  siècle
  • Œuvre intégrale : Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal
  • Parcours associé : Alchimie poétique : la boue et l’or

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de proposer à la classe de Première Générale 8 du Lycée en Forêt le sujet de dissertation suivant :

« Transmuer la misère en bonheur – grâce à l’or – voilà le grand, l’incroyable et mystérieux coup d’alchimie. Non pas la matière en une autre matière mais bien la matière en esprit » (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord , 1948). Ces propos du poète Pierre Reverdy s’accordent-ils avec votre lecture des Fleurs du Mal ? Votre réflexion prendra appui sur l’œuvre de Baudelaire et votre connaissance du parcours associé.

Le travail, commenté en classe, a donné lieu à l’élaboration collective d’un plan en trois parties. Les élèves avaient ensuite la rude tâche d’élaborer leur dissertation. Parmi tous les travaux qu’il m’a été donné de lire, quelques-uns, particulièrement remarquables, seront publiés dans cet Espace Pédagogique Contributif.

Je vous laisse découvrir aujourd’hui la dissertation d’Océane S*. (Classe de Première générale 8, promotion 2020-2021). Note obtenue : 20/20. Bravo à elle pour ce travail de haute tenue intellectuelle. Lisez également le travail de Marion M . qui porte sur le même sujet. * Découvrez une autre contribution d’Océane sur ce blog pédagogique : https://brunorigolt.org/2020/11/22/un-automne-en-poesie-saison-10-2020-2021-troisieme-livraison/

sujet dissertation sur baudelaire

______ Associée aux sciences occultes du Moyen-Âge, l’alchimie est l’art de la transmutation, permettant de convertir les métaux les plus vils en or. C’est également le cas de l’art poétique qui dans sa quête d’une transformation spirituelle par la parole, métamorphose le monde, donnant une forme transcendante à la réalité. À ce titre, le poète Pierre Reverdy écrivait dans Le Livre de mon bord : « Transmuer la misère en bonheur – grâce à l’or – voilà le grand, l’incroyable et mystérieux coup d’alchimie. Non pas la matière en une autre matière mais bien la matière en esprit ». Ces propos qui mettent en évidence l’association entre quête alchimique et quête poétique, nous amènent cependant à nous interroger : la poésie, comme dans l’art alchimique, ne serait-elle qu’un moyen de transformation du mal, afin d’atteindre l’idéal ? Le poète a-t-il seulement pour but d’esthétiser et d’embellir la réalité ?

______ Ces questionnements fondent la problématique de notre travail à laquelle nous répondrons selon une triple perspective : si la poésie comme nous le montrerons tout d’abord, transmue la misère en bonheur, le poète peut aussi être attiré par le mal, et s’y abandonner. Enfin, il conviendra de dépasser ce dualisme quelque peu réducteur : indépendamment du bien et du mal, l’art poétique ne constitue-t-il pas, comme le suggère Pierre Reverdy, un dépassement du réel, et une alchimie de « la matière en esprit » ? Nous étayerons notre démonstration par Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire ainsi que le parcours qui lui est associé « Alchimie poétique : la boue et l’or ».

______ En premier lieu, nous pouvons considérer que la poésie est un moyen d’idéaliser la banale réalité. Dans Les Fleurs du Mal , Baudelaire évoque à de nombreuses reprises cette aspiration à l’élévation et à la beauté, notamment par un appel de l’ailleurs, qui apparaît comme une sorte d’échappatoire à la misérable condition humaine. C’est ainsi que dans le poème « L’invitation au voyage », le poète s’évade là où « tout n’est qu’ordre et beauté, / Luxe, calme et volupté » : évocation lyrique et presque surnaturelle d’un monde enchanteur et d’un bonheur primitiviste que la vie quotidienne dans son conformisme banal serait incapable de comprendre. C’est en effet cette quête onirique, toujours caractérisée par une éternelle insatisfaction, voire un refus du monde présent, qui pousse le poète à partir à la recherche d’un ailleurs vague et imprécis, tel que le dépeint Mallarmé dans « Brise marine » [1] : « Fuir ! Là-bas fuir ! Je sens que les oiseaux sont ivres / D’être parmi l’écume inconnue et les cieux ! ». En contrepoint de ce sentiment d’échec existentiel, la poésie procède donc à la fois d’un appel à se libérer des vestiges du quotidien et d’une invitation à entreprendre le voyage rêvé qui est au cœur des ambitions métaphysiques du symbolisme. Le voyage apparaît ici comme une fuite hors du monde, sans réelle attache ni destination : fuite vers un ailleurs plus beau, où les sensations ne seraient plus émoussées par le vulgaire et le banal. Voici sans doute pourquoi la quête du bonheur s’accompagne toujours d’un voyage idéalisé. Plus qu’un simple dépaysement, le voyage est prétexte à une quête de l’inspiration.  Mallarmé annonce dans ce même poème l’idée d’un voyage métaphorique, d’une évasion par le rêve et l’imagination grâce au pouvoir évocateur de la poésie : « Mais ô mon cœur, entends le chant des matelots ! ». Ainsi, la poésie peut-elle « transmuer la misère en bonheur » pour reprendre les mots de Pierre Reverdy, puisqu’elle permet l’idéalisation du réel.

______ D’autre part, cette quête du Bonheur va avec celle de l’amour. Envisagé comme quête de l’inaccessible, l’idéal baudelairien est indéniablement sentimental et féminin : cette aspiration à la perfection, au divin, au beau, se manifeste en effet à travers la femme, partagée entre la beauté de Vénus et la grâce spirituelle de la Vierge. « Fugitive beauté / Dont le regard m’a fait renaître » : ainsi la décrit-il dans « À une passante » ( Tableaux parisiens ) où l’instantanéité du moment et la rencontre qui n’a pas eu lieu est ce qui justement la rend si fascinante, puisqu’elle laisse place aux espoirs et à l’imaginaire fantasmé du poète. Comme un lieu inaccessible, la femme idéale reste à jamais hors du temps, car elle n’existe pas : elle est l’expression tourmentée d’un rêve utopique parfaitement exprimé dans le poème « Un hémisphère dans une chevelure » [2] : « Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens ! tout ce que j’entends dans tes cheveux ! […] Dans l’ardent foyer de ta chevelure, je respire l’odeur du tabac mêlé à l’opium et au sucre ; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l’infini de l’azur tropical […] ». Nous pourrions rattacher ces exemples à la théorie de « l’art pour l’art » fondée sur le culte de la beauté, « déesse et immortelle » tel que la décrit Baudelaire dans « L’étranger » ( Le Spleen de Paris ). A cette quête de la beauté personnifiée dans la femme comme source inspiratrice, correspond la perfection du langage poétique, comme quête de l’art pour l’art. Il n’est donc pas étonnant que Baudelaire s’exclame : « La poésie, pour peu qu’on veuille descendre en soi-même, interroger son âme, rappeler ses souvenirs d’enthousiasme, n’a pas d’autre but qu’elle-même […] » [3] . La poésie n’aurait ainsi de dessein qu’elle-même, à l’opposé de toute préoccupation utilitaire ou matérialiste.

______ Pourtant, la poésie ne serait-elle que purement « gratuite » ? N’est-elle pas au contraire la révélation de la condition humaine.? Au-delà de sa propre personne, Baudelaire est en effet sensible à la misère du monde qu’il superpose à la sienne. Dès lors, nous pouvons affirmer que la poésie, comme quête du sens, vise à transmuer la misère humaine : en cherchant à métamorphoser la société vulgaire, le poète métamorphose « la boue en or » et la douleur en plénitude. De fait, les poèmes des Fleurs du Mal , bien que représentatifs d’un profond désespoir intérieur, nous paraissent refléter un état d’âme commun à tous les mortels, dont la triste condition ne pourrait être soulagée que par l’art. C’est ainsi que dans « Les petites vieilles », les femmes décrépies dont il est question sont des « monstres » qui gardent pourtant un semblant de beauté, car leurs yeux sont des « puits faits d’un million de larmes / Des creusets qu’un métal refroidi pailleta ». Le poète est donc celui qui réécrit et par la même occasion embellit le monde grossier par la quête d’une vérité supérieure. Comment ne pas évoquer ici les deux derniers vers du « Mendiant » de Victor Hugo ( Les Contemplations ) : « Et je regardais, sourd à ce que nous disions, / Sa bure où je voyais des constellations » ? Ainsi, les poètes voient-ils et prennent-ils conscience de ce que les autres méprisent et rejettent.  « La poésie est l’étoile », rappelle à ce titre Hugo dans « La fonction du poète » : comparable à un guide, le poète en éclaireur de l’humanité, conduit les hommes vers la quête du sens. C’est dans cette transmutation que réside le bonheur : telle est la mission, le rôle social du poète, car celui-ci a l’aptitude de voir l’inestimable dans la boue, prélude d’une sorcellerie évocatoire dont il s’agit de découvrir la formule magique. Nous pouvons donc considérer que le poète est un alchimiste de la misère en bonheur : son or n’a rien de métallique ni de vulgaire, il est par une quête de l’idéal, la noble perfection de l’âme qu’il réenchante par le Verbe créateur.

______ Au terme de ces premières réflexions, nous devons cependant nous interroger : la poésie se limite-t-elle seulement à cette alchimie positive ? L’œuvre de Baudelaire n’est-elle pas une « œuvre au noir » qui apparaît, sous de nombreux aspects, à l’opposé du « bien » et du bonheur ?

______ Il faut tout d’abord rappeler le rejet de la société et de ses valeurs morales de la part du poète, qui n’y occupe plus qu’une place marginale : il s’y sent étranger et « maudit » pour reprendre la célèbre expression de Paul Verlaine [4] . Cette discrimination amène alors un désir de provocation de la société bourgeoise et une totale contradiction avec les codes de l’époque, allant même jusqu’à une propension au négativisme parfaitement exprimée dans la célèbre dédicace à Théophile Gautier : « Au poète impeccable […] je dédie ces fleurs maladives ». Par leur contact mortifère, les poèmes métamorphosent le bien en mal : les fleurs naissent du désespoir. Ainsi transparait dans les poèmes de Baudelaire un accablement douloureux, profondément spirituel et cérébral qui affecte le lecteur comme dans le poème « Spleen » (n° 78, Spleen et Idéal ) : « […] l’Espoir,/ Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique, / Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir ». On retrouve dans ces derniers vers la consécration du Spleen comme négation de « l’Idéal ». À la quête artistique et amoureuse que nous évoquions dans notre première partie, succède le désespoir. L’idéal semble en effet tellement inaccessible que la désillusion suit. Cette opposition Spleen/Idéal qui compose la première partie des Fleurs du Mal est d’autant plus frappante que les deux thèmes se côtoient tout au long de la section. Nous observons peu à peu l’idéal et l’espoir décroitre et le spleen émerger puis triompher à la fin de la section :

« Par toi je change l’or en fer Et le paradis en enfer ; Dans le suaire des nuages

Je découvre un cadavre cher, Et sur les célestes rivages Je bâtis de grands sarcophages. »

Alors que dans le projet d’épilogue, la poésie présente cette vertu alchimique de transfigurer la « boue » en « or », c’est-à-dire le spleen en idéal, dans « Alchimie de la douleur », la douleur se change, non en or, mais en images funèbres. Cette alchimie inversée exprime autant l’horreur que la fascination : s’il se lamente sur sa douloureuse condition, c’est pour mieux assumer ce choix du malheur ; ultime provocation permettant à l’artiste de féconder sa création.

______ Qu’on ne s’y trompe pas en effet : il apparaît chez Baudelaire une attirance pour le mal qui est consubstantielle à l’alchimie du Verbe. Rien que par son titre oxymorique, Les Fleurs du Mal est un recueil qui ne cesse de fasciner par la métaphore alchimique qu’il met en œuvre : figurer l’infigurable. Au-delà de la censure dont plusieurs poèmes ont fait l’objet comme « Les Bijoux », « Lesbos », « Femmes damnées » ou encore « Les Métamorphoses du vampire », ce que révèlent ces pièces condamnées, c’est la volonté très nette chez Baudelaire de repousser les limites de la transgression et de plonger dans les profondeurs de l’âme humaine, en quête d’un art absolu. Au-delà de l’imaginaire occulte et monstrueux qui a tant fasciné le XIX e siècle, c’est donc le Diable en lui-même qui intrigue le poète, qui bien que croyant, n’hésitera pas à le mentionner à de nombreuses reprises dans ses poèmes, lui accordant ainsi une place sans précédent que Sainte-Beuve a bien mis en évidence dans une lettre qu’il adressa à Baudelaire le 20 juillet 1857 : « Vous vous êtes fait Diable ». Satan, que l’on peut associer à la monstruosité morale, à la déchéance de l’être humain et à la manifestation de tous ses vices, constitue alors une part du poète, qui essaye en tant qu’alchimiste de comprendre cette « boue » afin de façonner son esprit à la noire lumière de la corruption. De là, peut-on encore affirmer que Baudelaire est un poète de l’idéal et du beau ? Comme nous le comprenons, il n’y a pas de « poésie heureuse » pour Baudelaire. S’il s’est fait Diable, c’est peut-être pour mieux nous interpeller sur ce qu’il y a de faux et d’hypocrite dans la rêverie. D’où cette fascination, voire cette obsession pour le mal : n’est-elle pas ce qui justement fait de son recueil une œuvre originale, où sont mêlés intimement les deux opposés ? En faisant du mal son sujet, Baudelaire le met en valeur, le rend presque moralement nécessaire, consubstantiel à la beauté et à l’idéal.

______ Enfin, la poésie de Baudelaire est caractérisée par une esthétisation de la laideur, indépendamment de toute considération morale. Cette prise de conscience vise à « émotionnaliser » l’art afin d’en découvrir la vérité idéale. Mais cette vérité n’est pas belle à voir : elle pousse le poète à rechercher et extraire la beauté dans ce qu’il y a de plus laid et de plus trivial, comme pour nous révéler l’image de notre humble condition. Et cela dans le travail même des mots, qui grâce à l’or poétique prennent une toute autre dimension. Cet intérêt pour ce que le monde rejette sert aussi à interpeller le lecteur, qui se remet alors en question. Par exemple, dans le poème « Une charogne », le poète compare la femme aimée à un cadavre en décomposition, et au-delà de la simple provocation, il s’agit surtout de transformer l’immonde en objet poétique :

Alors, ô ma beauté ! Dites à la vermine Qui vous mangera de baisers, Que j’ai gardé la forme et l’essence divine De mes amours décomposés !

Esthétiser le déchet par le renversement de la beauté en laideur, c’est aussi s’inscrire dans la tradition lyrique pour mieux la détourner ; l’idylle amoureuse devient un memento mori : façon de nous interpeller sur le rôle de l’art. Loin de l’esthétique habituelle, le poète nous oblige à voir la surface rugueuse de la beauté. De cette poésie de la laideur, qui est aussi une méditation sur la mort et l’amour, nous retiendrons un aspect essentiel de l’œuvre du poète, qui est la dualité entre le bien et le mal, entre la joie et la douleur, entre l’ombre et la lumière… « J’aime l’araignée et j’aime l’ortie », écrivait justement Victor Hugo dans Les Contemplations (XXVII), où il appelle à « aimer » les êtres les plus vils. Dans le même ordre d’idées, nous pourrions citer Baudelaire qui affirmait : « Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu’il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu’il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c’est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau ». Ces propos [5] sont riches d’enseignement : le langage ne dit donc pas nécessairement le beau, mais il permet au contraire une interrogation sur notre façon de juger la beauté et la laideur. Si Baudelaire rejette tant la doctrine classique, avec sa mesure, sa bienséance et son bon goût, c’est certes pour provoquer mais plus fondamentalement pour nous amener à percevoir différemment le monde. Nous pouvons ainsi en déduire que le mal sous toutes ses formes fait partie intégrante de la poésie qui sert non seulement à l’exprimer, mais aussi, par le biais de celui-ci, à amener à un profond questionnement existentiel.

______ Parvenus à ce point de notre réflexion, il nous faut dès lors questionner plus profondément les propos de Pierre Reverdy : qu’est-ce que réellement la poésie ? Quelle vérité primordiale s’en dégage ? Quelle dimension peut prendre l’art poétique au-delà de la dialectique négative que nous avons étudiée entre le bonheur et la misère, le spleen et l’idéal, le bien et le mal ? Nous allons donc voir en quoi la poésie permet de transmuer la « matière en esprit ».

______ Quêteur d’invisible, le poète est tout d’abord à la recherche d’une poésie pure. Grâce à la mystérieuse alchimie qui préside à la création, la poésie nous amène inévitablement à une quête spirituelle et salvatrice incontestablement présente dans l’œuvre de Baudelaire. Celui-ci cherche par l’art poétique un monde supérieur au réel et à la matérialité : « C’est à la fois par la poésie et à travers la poésie […] que l’âme entrevoit les splendeurs situées derrière le tombeau ; et quand un poème exquis amène les larmes au bord des yeux, ces larmes ne sont pas la preuve d’un excès de jouissance, elles sont bien plutôt le témoignage […] d’une nature exilée dans l’imparfait et qui voudrait s’emparer immédiatement, sur cette terre même, d’un paradis révélé » [6] . Ces propos de Baudelaire sont révélateurs : l’aspiration poétique vers l’au-delà et le Ciel ramène ici à une dimension spirituelle que seuls les poètes peuvent entrevoir. Marc Eigeldinger évoque très bien cet aspect dans Le Soleil de la poésie , essai consacré à Baudelaire, Gautier et Rimbaud : « Tel un alchimiste, Baudelaire opère la transmutation de la substance matérielle en substance poétique, il transfigure les objets par la vertu du langage et métamorphose la boue de la capitale en or spirituel […] » [7] . Ainsi le poète devient-il un véritable magicien des mots et de la réalité, et la poésie l’expression harmonieuse et sublimée de ce qu’il y a de plus universel dans l’homme : poésie de l’âme ou « poésie pure » selon l’expression de Paul Valéry, apte à nous faire pénétrer au plus profond du secret du monde. Nous pouvons donc considérer que la vraie poésie n’est ni bien ni mal , mais qu’elle possède plutôt ce caractère presque mystique qui permet au poète d’exprimer l’ineffable et de reconstruire spirituellement l’univers.

______ Il ressort de nos considérations précédentes que le poète est celui qui perçoit l’invisible, l’immatériel, car il dépasse les apparences pour avoir la révélation de l’inconnu : il voit le monde comme il n’a jamais été vu. Il s’agit en effet d’accéder par la poésie à un autre univers, ignoré du commun des mortels. Comment ne pas songer ici à la « Lettre du voyant » de Rimbaud : « Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant ». Ainsi, la poésie, parce qu’elle mène à la quête d’une « Alchimie du Verbe » (Rimbaud) est un art d’initiés qui seuls saisissent le sens de sa dimension spiritualiste et mystique. Cette vision élitiste est exprimée par Baudelaire dans « Elévation » : le poète est un être supérieur qui « comprend sans effort / Le langage des fleurs et des choses muettes ! ». Nous pourrions également mentionner ces propos si célèbres de Mallarmé, affirmant en 1884 que « la poésie est l’expression, par le langage humain ramené à son rythme essentiel, du sens mystérieux des aspects de l’existence ; elle doue ainsi d’authenticité notre séjour et constitue la seule tâche spirituelle ». C’est à juste titre qu’on a souligné les dérives hermétiques de la poésie symboliste, en particulier celle de Baudelaire ou de Mallarmé dont le langage introduit de la subjectivité dans toute représentation artistique, au risque de devenir parfois quelque peu « artificiel ». De fait, ce « désir de forger, par la syntaxe aussi bien que par le vocabulaire, par l’archaïsme ou le néologisme, une langue poétique absolument distincte de la langue courante » [8] aboutit immanquablement à la quête de l’idéalité, en réaction contre le réalisme et le naturalisme. Il faut comprendre que la poésie « transforme la matière en esprit » uniquement pour ceux qui la conçoivent : c’est le poète qui choisit son lecteur, celui-là qui sera capable de voir et saisir le sens de l’invisible.

______ Enfin, « transformer la matière en esprit » revient à transmuer le langage ordinaire en chant poétique, c’est-à-dire à conférer aux mots toute leur puissance évocatrice. Le langage poétique devient alors la forme matérielle et visible de l’idée, donnant au réel un caractère sublime, épuré puisqu’il est suggéré seulement par l’abstraction : « Ce toit tranquille où marchent des colombes », magiquement évoqué par Paul Valéry dans « Le Cimetière marin », n’est-ce pas aussi la poésie « mise au monde » par l’homme ? Tant il est vrai que toute connaissance est une « co-naissance ». Grâce à la métaphore in absentia , la mer et ses voiliers deviennent un « toit » et des « colombes ». Cette recherche de l’abstraction, de l’ambiguïté, du mystère, amène à une forme d’idéalisation stupéfiante : les images, par leur hermétisme même, concourent à la création d’un univers dont le contenu réel nous échappe parce qu’il ouvre à l’insondable : ce n’est pas un paysage maritime qui est représenté, mais un paysage pensé, façonné par le mystère de la langue, né d’une véritable fusion de l’homme et de l’univers, permettant de suggérer peu à peu, et conférant au réel force et pureté. Mallarmé dira même que « nommer un objet, c’est supprimer les trois quarts de la jouissance du poème qui est faite de deviner peu à peu : le suggérer, voilà le rêve » [9] . Le symbolisme, c’est donc aussi et surtout ce pouvoir de suggestion de la poésie, qui permet de recréer le réel, faisant des poètes les déchiffreurs du monde où le réel et l’immatériel s’entrecroisent, où s’unissent la matière et l’esprit : cette union intime de l’idéal et de la poésie fait du poète un prophète, c’est-à-dire, étymologiquement parlant, un interprète de Dieu, dont le langage est sacré et le souffle inspirateur. La poésie devient ainsi acte de connaissance mais aussi acte de foi et de création grâce à l’écriture.

______ Comme nous avons essayé de le montrer en suivant les propos de Pierre Reverdy, la poésie des Fleurs du Mal , plus qu’une dualité douloureuse entre l’expérience de la réalité et l’aspiration à la beauté, amène par l’esprit à un véritable déchiffrement et une renaissance de la vision du monde. C’est cette alchimie poétique qui éloigne le poète du contingent, et qui paradoxalement le rattache pourtant au réel. S’il transmue « la matière en esprit » grâce au langage, véritable creuset d’une alchimie du Verbe, le poète a besoin de cette matière : c’est résolument dans l’humain que se situe sa poésie. Comme l’écrivait justement Pierre Reverdy dans Pour en finir avec la poésie , « s’il n’a pas en lui la matière ou, du moins, s’il n’a pas le pouvoir de garder le contact puissant avec la vie — s’il n’est pas en communion peut-être douloureuse mais profondément intime avec elle, s’il n’est pas un creuset où toutes les sensations que la vie peut donner à un être viennent se fondre, il trébuchera au seuil de l’expression et sa plume ne tracera jamais autre chose que des lignes de cendre sur une feuille de papier ». Ces propos confèrent à l’art poétique toute sa mission transformatrice et humaniste, faisant du poète le grand alchimiste de la vie. Ainsi que l’affirmait Victor Hugo dans la préface des Orientales , « tout est sujet ; tout relève de l’art ; tout a droit de cité en poésie […]. Le poète est libre » et tout, dans le monde, est matière à esprit…

©  Océane S. (Lycée en Forêt, Classe de Première Générale 8), novembre 2020. Relecture du manuscrit  et ajouts éventuels : Bruno Rigolt, janvier 2021.

  • [1] Mallarmé, Poésies. Du Parnasse contemporain , 1866.
  • [2] Petits poèmes en prose , XVII, 1857.
  • [3] Baudelaire, Notes nouvelles sur Edgar Allan Poe , 1857.
  • [4] Paul Verlaine, Les Poètes maudits , 1884.
  • [5] Baudelaire, Exposition Universelle de 1855.
  • [6] Baudelaire, L’Art romantique , 1869.
  • [7] Marc Eigeldinger, Le Soleil de la poésie , 1991, Braconnière p. 96
  • [8] Bertrand Marchal, Le Symbolisme , A. Colin (« Esthétique Lettres Sup. ») Paris 2011, page 21.
  • [9] Réponse de Mallarmé à Jules Huret dans l’ Enquête sur l’évolution littéraire . Mallarmé, Œuvres complètes II. Bibl. de la Pléiade, Paris 2003, p. 700.

Licence Creative Commons

J’aime ça :

' src=

brunorigolt

- Agrégé de Lettres modernes - Docteur ès Lettres et Sciences Humaines (Prix de Thèse de la Chancellerie des Universités de Paris) - Diplômé d’Etudes approfondies en Littérature française - Diplômé d’Etudes approfondies en Sociologie - Maître de Sciences Politiques Voir tous les articles par brunorigolt

2 réflexions au sujet de «  Entraînement à l’EAF. Dissertation sur “Les Fleurs du mal” de Baudelaire. Travaux d’élèves. Découvrez le travail d’Océane S.  »

  • Ping : Méthodologie de la dissertation… Tous niveaux… – Espace Pédagogique Contributif
  • Ping : Entraînement à l’EAF. Dissertation sur « Les Fleurs du mal » de Baudelaire. Travaux d’élèves. Découvrez le travail de Marion M. – Espace Pédagogique Contributif

Les commentaires sont fermés.

Les Fleurs du Mal, Baudelaire : résumé et analyse [Fiche de lecture]

Tu passes le bac de français ? CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! Tu accèderas gratuitement à tout le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo.

les fleurs du mal analyse

Voici un résumé et une analyse (fiche de lecture) du recueil Les Fleurs du Mal de Baudelaire.

Les Fleurs du Mal de Baudelaire est un recueil fascinant car il se situe au carrefour de toutes les influences poétiques du XIXème siècle : le romantisme, le symbolisme et le Parnasse.

Sur le plan de la forme, Les Fleurs du Mal peuvent sembler classique (recours à des formes fixes comme le sonnet, utilisation de l’alexandrin), mais Baudelaire change la musique du vers en multipliant les enjambements, rejets et contre-rejets.

Sur le fond, c’est un recueil qui a choqué la bourgeoisie bien-pensante de l’époque pour sa volonté de mêler le beau et le sordide, la sensualité et le mal .

Ce n’est qu’en 1949 que la Cour de cassation réhabilite Baudelaire et autorise la publication des six pièces condamnées en 1857.

Vidéo d’analyse du recueil Les Fleurs du Mal

Analyses pour le bac :

• À une passante • Alchimie de la douleur • Chant d’automne • Correspondances • Élévation • Harmonie du Soir • Hymne à la Beauté • L’albatros • L’ennemi • L’Horloge • L’Homme et la mer • L’invitation au voyage • La cloche fêlée • La chevelure • La mort des amants • La vie antérieure • Le Balcon • Le chat, Baudelaire • Le serpent qui danse • Le vampire, Baudelaire • Le vin des chiffonniers • Les aveugles, Baudelaire • Paysage, Baudelaire • Le crépuscule du matin • Les Phares, Baudelaire • Moesta et errabunda • Parfum exotique • Recueillement • Remords posthume • Spleen IV, Baudelaire (« Quand le ciel bas et lourd… ») • Une charogne : commentaire • Le soleil, Baudelaire

Qui est Charles Baudelaire ?

Né en 1821, Charles Baudelaire est un enfant difficile qui ne supporte pas le nouvel époux de sa mère, le commandant Aupick.

Une fois le baccalauréat en poche, le jeune Baudelaire mène une vie dissipée dans le quartier latin (Paris).

Pour l’éloigner de cette vie de débauche, sa famille l’oblige à faire un voyage aux Indes en paquebot, mais Baudelaire rentre à Paris au bout de dix mois.

Il devient critique d’art et critique littéraire .

Ses rencontres amoureuses sont déterminantes et influencent son oeuvre : il s’éprend de la mûlatresse (femme métisse) Jeanne Duval, de l’actrice Marie Daubrun de de Mme Sabatier qui tient un salon parisien.

Les Fleurs du Ma l publié en 1857 fait l’objet d’un procès : Baudelaire est condamné en correctionnelle pour «  immoralité  » (voir ma vidéo sur Le procès des Fleurs du Mal ).

Atteint de la syphilis, Charles Baudelaire s’isole et meurt en 1867 à l’âge de 46 ans.

Comment résumer Les Fleurs du Mal ?

Les six sections des Fleurs du Mal retracent l ‘itinéraire de Baudelaire , le cheminement de son âme qui vit une véritable descente aux enfers .

Dès le premier poème de l’œuvre, « Au lecteur », Baudelaire explique que le monde est un enfer. Tout au long du recueil, il explore cet enfer :

1 – Dans « Spleen et Idéal » , il décrit son tiraillement entre le spleen, qui est une profonde angoisse existentielle et l’Idéal.

2 – Dans « Tableaux parisiens » , il tente de se rapprocher de l’autre dans la ville , mais cette tentative de rapprochement aboutit à un échec . Baudelaire met en avant le sentiment de solitude dans la grande ville .

3 – Dans « Le Vin », il se tourne vers les « paradis artificiels » : l’alcool et les drogues.

4 – Dans « Fleurs du Mal » , il décrit le vice et la débauche qui mènent au dégoût de soi .

5 – La section « Révolte » exalte Satan , mais Baudelaire nous montre que pactiser avec le diable est inutile.

6 – Dans « La Mort » , Baudelaire dépeint son aspiration à mourir . La mort est présentée comme l’ultime remède, le secours suprême (Voir par exemple « Recueillement » ou «  La mort des amants  » ).

Quels sont les thèmes importants dans Les Fleurs du Mal ?

Le spleen et l’idéal.

Le spleen , mot emprunté à l’anglais et qui signifie humeur noire, est le mal-être baudelairien. Il s’agit d’un dégoût de tout, d’un état dépressif et morbide ressenti par le poète.

A ce spleen, Baudelaire oppose l’ Idéal , un monde invisible fait de douceur et de volupté.

Pour comprendre ce qu’est l’idéal chez Baudelaire, il faut faire un petit détour par la philosophie.

Il existe en effet un courant philosophique (celui de Platon) qu’on appelle le courant idéaliste. Selon cette philosophie, le monde qui nous entoure n’est qu’un vulgaire reflet d’un monde idéal, d’un monde des idées. Baudelaire s’inscrit dans ce courant idéaliste. Il considère que le monde dans lequel nous vivons est un chaos au delà duquel existe une unité , un sens , un monde d’ordre et de beauté : l’Idéal . Cet Idéal prend de multiples visages : l’enfance, l’ailleurs exotique, le voyage, les femmes, l’ivresse.

Pour aller plus loin, voir ma vidéo sur le spleen et l’idéal .

La femme aimée est une inspiratrice pour Baudelaire, une muse aux multiples visages : mère, amante, déesse, diablesse. On retrouve dans Les Fleurs du Mal l’influence des trois rencontres amoureuses de Baudelaire :

– Jeanne Duval , une mûlatresse (une femme métisse) qui représente la sensualité et l’exotisme. – Madame Sabatier , qui tenait un salon littéraire et qui inspira à Charles Baudelaire une passion spirituelle. – Marie Daubrun qui joua pour Baudelaire le rôle de sœur et d’amante.

La femme incarne souvent l’Idéal, la douceur, la sensualité, l’exotisme mais aussi la souffrance et la trahison, prenant même parfois les traits d’un bourreau, comme dans « Le Vampire ».

Voir ma vidéo sur les femmes dans Les Fleurs du Mal .

Baudelaire est fasciné par la ville , et s’inscrit donc à contre-courant du mouvement romantique qui puise son inspiration dans la nature .

Dans la ville, il s’intéresse aux plus démunis : les vieillards et vieilles femmes, les aveugles, les prostituées et les mendiants dont il révèle la beauté, cachée derrière la détresse.

La ville est aussi le lieu de la solitude : celle des plus démunis, qui sont laissés pour compte par la société, et celle du poète exilé dans la ville, qui fait l’expérience de la solitude dans la multitude.

Voir ma vidéo sur la section Tableaux parisiens .

Quelles sont les caractéristiques de l’écriture de Baudelaire ?

Le travail de Baudelaire sur la forme est remarquable : maîtrise du sonnet et de l’alexandrin, quatrains aux rimes riches, sonorités suggestives grâce à de nombreuses allitérations.

Tout en respectant les formes traditionnelles, le poète change la musique du vers en multipliant les enjambements, rejets et contre-rejets, pour en tirer des effets nouveaux.

On note aussi un goût du contraste qui s’exprime dans l’ alliance de termes contradictoires .

Comme indiqué dans le poème « Au lecteur » qui ouvre le recueil : «  Aux objets répugnants nous trouvons des appas « .

Baudelaire célèbre ainsi une charogne en décomposition dans « Une charogne » ou transforme la beauté en laideur dans « Les métamorphoses du vampire ». A cet égard, le titre du recueil est significatif : il s’agit d’ extraire la beauté du mal .

Que signifie le parcours : Alchimie poétique : la boue et l’or ?

Dans le cadre du bac de français 2020, le recueil des Fleurs du Mal est associé au parcours « Alchimie poétique : la boue et l’or ».

Le libellé de ce parcours peut te sembler énigmatique… C’est qu’il reprend les termes de Baudelaire lui-même à propos de sa poésie !

On retrouve en effet cette expression dans les « Bribes » des Fleurs du Mal (les « Bribes » sont des fragments de poèmes que Baudelaire souhaitait certainement utiliser un jour) : « J’ai pétri de la boue et j’en ai fait de l’or ».

On la retrouve aussi dans un projet d’épilogue pour Les Fleurs des Mal rédigé en 1861 : « Comme un parfait chimiste et comme une âme sainte. Car j’ai de chaque chose extrait la quintessence. Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or ».

Baudelaire compare donc sa poésie à de l’alchimie , une pratique occulte destinée à réaliser la transmutation des métaux vils (plomb) en métaux nobles (l’or).

Cette transformation transparaît d’ailleurs dès le titre Les Fleurs du Mal qui suggère une transformation du mal en fleur.

Le titre Les Fleurs du Mal suggère un processus de transformation du mal en fleur, de la boue en or. Mais quel est ce « mal », cette « boue » et en quoi Baudelaire le transforme-t-il ?

Baudelaire, un alchimiste du temps

Baudelaire est tout d’abord un alchimiste du temps qu’il transforme en éternité.

Chez Baudelaire, le temps est destructeur .

Dans « l’Ennemi », Baudelaire définit ainsi le temps : « Ô douleur ! ô douleur ! Le temps mange la vie / Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur / Du sang que nous perdons croît et se fortifie ».

Mais ce temps qui emporte tout est transformé en éternité par l’écriture poétique. C’est le sens de l’idéal que le poète parvient à atteindre dans un poème comme « Harmonie du soir » où le chaos du temps est transcendé par une harmonieuse éternité.

Baudelaire, un alchimiste de la société

Baudelaire est aussi un alchimiste de la société dont il sublime la laideur .

Dans « Tableaux Parisiens », Baudelaire donne à la ville une noblesse et une dignité poétique qu’elle n’avait pas auparavant.

Baudelaire valorise ceux qui sont à la marge, généralement exclus de l’espace poétique : les vieillards, les aveugles, « la servante au grand cœur ». Il sublime la ville et les petites gens par son écriture poétique.

Baudelaire, un alchimiste du spleen

Baudelaire transforme le spleen, la mélancolie en inspiration poétique .

Dans « Spleen LXXVIII» (« Quand le ciel bas et lourd… ») , la mélancolie emporte le poète dans le désespoir. Dans «  Alchimie de la Douleur « , le processus de transformation est même inversé : «  je change l’or en fer « , ce qui suggère l’échec du poète.

Mais Baudelaire lutte contre le spleen en le transformant en inspiration poétique . Dans «  Moesta et errabunda  » par exemple, il sublime le spleen en évoquant un paradis imaginaire.

Baudelaire, un alchimiste du brouillard en clarté

Baudelaire transforme enfin le brouillard en clarté : par le travail poétique, il parvient à comprendre le sens des choses .

Dans « Elévation », le poète montre que la puissance de l’esprit permet de mieux comprendre «Le langage des fleurs et des choses muettes ».

Dans « Correspondances », il décode les signes cachés de la nature pour en comprendre le sens : « La Nature est un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles ». Baudelaire transforme ainsi l’invisible en sens.

Tu étudies Baudelaire ? Regarde aussi :

♦ La modernité chez Baudelaire [vidéo] ♦ La biographie de Baudelaire [vidéo] ♦ Le Spleen de Paris [fiche de lecture] ♦ La rage de l’expression, Ponge [fiche de lecture] ♦ Le parti pris des choses, Ponge [fiche de lecture] ♦ Cahiers de Douai, Rimbaud [fiche de lecture] ♦ Capitale de la douleur, Eluard [fiche de lecture] ♦ Mes forêts, Hélène Dorion [fiche de lecture]

Print Friendly, PDF & Email

Les 3 vidéos préférées des élèves :

  • La technique INCONTOURNABLE pour faire décoller tes notes en commentaire [vidéo]
  • Quel sujet choisir au bac de français ? [vidéo]
  • Comment trouver un plan de dissertation ? [vidéo]

Tu entres en Première ?

Commande ton livre 2024 en cliquant ici ⇓.

sujet dissertation sur baudelaire

Qui suis-je ?

' src=

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 12 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2024 aux éditions Hachette.

J'ai également publié une version de ce livre pour les séries technologiques ici.

74 commentaires

bonjour, je dois travailler sur le sujet dissertation suivant : Baudelaire dédicace Les Fleurs du Mal à Théophile Gautier, en qui il voit un « parfait magicien ». En quoi peut-on dire que son recueil poétique procède lui aussi d’une parfaite magie ?

je pêche sur le plan de dissertation, les 3 Parties. une aide serait précieuse. merci beaucoup

Bonjour, pour mon bac blanc je dois travailler sur les 6 dernières strophes de Bénédiction mais je ne trouve aucune analyse. Merci pour votre aide.

Bonjour Amélie, je travaille sur « les fleurs du mal » afin de remplir un simple carnet de lecture. Ma prof m’a dit de ne lire que certains poèmes afin de comprendre, mais je ne sais pas quoi choisir… Pouvez vous me conseiller et me dire quel poèmes dois-je lire afin de comprendre les thèmes essentiels s’il vous plaît. Merci d’avance

personnellement j’ai choisi correspondances, l’invitation au voyage et a une passante. mon prof m’a dit que c’était les bon textes a approfondir mdr un peu en retard la réponse

Bonjour, J’étudie les fleurs du mal. Je dois travailler sur les paradis artificiels. Je trouve le sujet un peu difficile car on n’ arrive pas à le définir. J’aimerais savoir quels sont les poèmes des fleurs du mal qui vont avec ce thème. Pour l’instant j’ai trouvé la beauté, Moesta et Errabunda, le poison, l‘aube spirituelle, sed non satiata. Est ce que cela sont bons? Merci si quelqu’un me répond

Bonjour Cécile, Les paradis artificiels désignent les drogues utilisés par le poète pour trouver l’inspiration poétique. Il te faut donc chercher des poèmes en lien avec ce thème (la section « Le Vin » est particulièrement importante à cet égard puisqu’elle évoque ces paradis artificiels). Bon courage !

Merci infiniment de m’avoir répondu . Je vais relire les poèmes de cette partie. J’ai eu votre livre en cadeau d’anniversaire par une amie. J’ai déjà commencé à le lire et il m’a beaucoup aidé.

Je dois travailler sur le texte « Spleen – J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans »

Je ne le trouve pas, vous pouvez me dire si vous l’avez dans votre liste (sous un autre titre ?)

Merci +++++

Franchement, bravo je trouve que c’est très bien expliqué comme il faut en détails, ça m’a beaucoup aidé !

Bonjour et merci pour toutes vos réalisations. C’est très bien expliqué et accessible 🙂

A quel mouvement littéraire les fleurs du mal est il rattaché s’il vous plaît ?

Bonjour ! Les Fleurs du Mal sont rattachées à trois différents courants littéraires, à savoir le Romantisme, le Symbolisme et le Parnasse (l’Art pour l’Art) ! Il est très difficile de qualifier un poète et son œuvre d’un seul mouvement, mais mon professeur de Français nous a enseigné que Baudelaire était très souvent considéré comme Symbolique (avec Verlaine et Rimbaud par exemple). C’est à dire qu’avec des sens, des symboles et/ou des illusions, le poète nous montre sa façon de voir les choses. J’espère t’avoir aidée Anaïs et bonne chance pour cette année !

Bonjour ! Il me semble que le recueil des Fleurs du Mal est rattaché au romantisme et au symbolisme. Au Romantisme parce que Baudelaire s’exprime notamment sur ses émotions. Et au symbolisme parce que il parle dans ce recueil d’un imaginaire, d’un idéal. Ce que je dis est à vérifier, mais il me semble que ce sont ces mouvements auxquels se rattache cette œuvre.

Bonjour madame, Pour commencer, merci beaucoup, votre site m’aide vraiment pour mes révisions. Nous allons commencer à étudier les Fleurs du Mal dans quelques jours, j’ai donc voulu regarder vos vidéos. J’ai été voir sur votre chaîne YouTube, mais je ne trouve pas la vidéo sur les thèmes récurrents. Pourriez-vous m’indiquer son emplacement, s’il vous plaît ? Merci d’avance.

Bonjour Cécile, J’ai réalisé une vidéo sur chaque thème clé des Fleurs du Mal . Tu as un lien vers les vidéos, sur cette page, à la fin de chacun des paragraphes consacrés aux thèmes (le spleen et l’idéal, la femme, la ville…)

bonsoir est ce que vous pouvez m’aider, je dois faire une synthese pour demain sur cette problematique « quelles sont motivations quant au choix de l’objet d’etude la Boue et l’Or ?  » s’il vous plait si vous pouvez me donner quelques points importants ou des idees pour que je puisse commencer a rediger mercii beaucoup

Bonsoir, j’espère que vous allez bien. Je suis une candidate libre en Terminale generale, en première je n’ai pas passer l’épreuve de francais a cause d’un problème d’inscriptions donc je vais l passer cette année et je dois choisir 10 textes, comment je peux le faire je ne savais pas que je dois choisir seulement 10 textes?

Bonjour Amélie, est-ce que tu peux me parler précisément du projet de Baudelaire à travers ce recueil s’il-te-plaît (Les Fleurs du Mal) ?

Bonjour Amélie, d’abord merci pour cette série de vidéos complète, cela m’a vraiment aidé mais comment pourrais-je répondre à la question « justifier le titre de ce recueil » ? Merci d’avance

C’est vraiment super,maintenant je comprends mieux Baudelaire.

Bonjour, tout d’abord je voulais vous dire que vos vidéos sont très instructives et faciles à comprendre. Merci pour cela d’ailleurs!

Je voulais savoir quelle était la signification du titre. J’ai un travail à faire sur ce recueil et la question posée est « En quoi réside la beauté dans les différentes formes du mal? », savez-vous m’aider par rapport à cela? J’aurai besoin de vos lumières, j’avoue que je suis un peu perdue… Merci d’avance.

pourquoi je ne peux pas copier-coller de votre site Amelie?

Tu peux télécharger et imprimer les pages de mon site en cliquant sur le lien vert « Clique ici pour imprimer cet article » à la fin de chaque article. Bonnes révisions !

Il s’agit d’une oeuvre passionnante ,deroutante………(je vois) En tout cas merci bcp pour votre aide indispensable ,je plaisante

Ma vison du recueil est nettement plus claire grâce à votre analyse ! Merciii !

bonjour je dois démontrer les similitudes et les différences entre 2 poèmes de Baudelaire sur la Mort 1-la mort des pauvres 2-le rêve d’un curieux

différences; un on prends un élixir pour voir la mort et l’autre le rideau doit se lever similitudes; la mort demeure inconnu dans les 2 poèmes

avez vous autres idees a me suggerer

Bonjour, Votre site est très bien, il m’aide beaucoup à comprendre certaines choses. Cette vidéo m’a beaucoup aidé, elle est complète et très bien faite. Merci Avez-vous fait une analyse sur le titre du recueil Les Fleurs du Mal ? Merci d’avance

Bonjour, je crois qu’il y a une petite erreur de date dans « Le procès des Fleurs du mal », au premier paragraphe, ce serait « en août 1857 » et non pas 1957 Sinon merci beaucoup pour cette analyse !

Oui, bien sûr c’est une erreur : le procès a eu lieu en 1857. C’est corrigé !

Bonjour & Merci ! Oui je pense ainsi ça serait plutôt 1857 et la réhabilitation les  » Fleurs du Mal  » 1949 ……

La vidéo n’apparait pas… c’est normal?

Bonjour Clo, Ce n’est pas normal : c’est qu’un plugin de ton navigateur bloque le visionnage ou qu’il te faut installer un plugin (type flash adobe) pour visionner les vidéos. Pour aller plus vite, tu peux essayer de regarder ma vidéo en changeant de navigateur internet (mozilla, google chrome…) ou bien fais une recherche sur internet pour trouver le plugin qui fait défaut à ton navigateur pour visionner les vidéos.

très bonne vidéo, elle explique vraiment bien l’essentiel ! merci beaucoup, ça m’aide vraiment pour l’oral

Jai besoin de travailler un commentaire

est ce que vous pouvez m’aider à analyser cette citation « Encore une Électre ! Quand nous serons à cent… Mais celle-ci offre une particularité. Quoique née la dernière et la dernière venue, elle nous laisse l’impression d’être la plus vieille de toutes, la plus surannée. Cela tient à l’œuvre, sans doute, qui cherche son originalité sans la trouver, entre quatre ou cinq imitations, mais surtout au spectacle qui nous restitue, dans un invraisemblable bric-à-brac cubiste et dadaïste, une avant-garde depuis longtemps passée à l’arrière-garde. Sa technologie, qui remonte à la découverte de l’art nègre et aux expositions de dessins de fous dont les années d’après l’autre guerre »

Merci beaucoup pour cette analyse très complète et très intéressante!

Je dois lire Baudelaire, Les fleurs du mal pendant les 2 semaines de vacances et les vidéos étaient bien mais pourquoi les 4 autres parties, Vin, Fleurs du mal, Révolte et Mort n’ont pas de vidéos, je suis un peu perdue…

Merci d’avance et encore merci pour les 2 premières vidéos qui m’ont bien aidées.

Bonjour Enora, J’ai fait 7 vidéos sur Baudelaire et Les Fleurs du Mal . Je n’ai pas fait une vidéo par section des Fleurs du Mal mais plutôt des vidéos sur des points clés qui font souvent l’objet de questions à l’oral de français. Clique ici pour voir la liste de mes articles et vidéos sur Baudelaire.

Super video !! Merci . Par contre je ne comprend pa la sinification du titrepeut tu me l’ epliquer ?

Fleur du Mal -> Oxymore Du mal peut naître la beauté, c’est ce qu’on comprend tout au long du poème.

Êtes-vous sûre qu’il est impossible de tomber en lecture analytique sur un texte que l’on a pas étudié en classe ? Je connais quelqu’un qui lui à été interrogé sur un texte qu’il n’avait pas travaillé, et qui a donc dû faire un commentaire en 30 min. Ça m’effraye un peu…

bonjour Amélie,

Peux-tu m’expliquer rapidement ce qu’est le projet de préface aux Fleurs du Mal ? Merci

en fait j ai un commentaire composé cette année sur les fleurs du mal de charl baudelaire et je veux bien apprendre la méthode comment peut travailler sur un commentaire composé

mérçi également amélie ca ma fait plaisir.

Merci beaucoup Amélie! Ces vidéos m’ont aidé à rafraichir ma mémoire et ainsi à mieux comprendre le recueil.

bonjour, je voudrais savoir si c’était possible d’avoir une analyse sur le poème  » hymne » et non hymne de beauté que vous avez déjà fait qui fait parti des épaves? merci

Bonjour Amélie il me semble que vous avez oublier une section « Piéces condamnées »

Merci beaucoup pour ces vidéos qui me sont très utiles pour mon oral de français !!

Bonjour Amélie ! Pour commencer je voulais vous remercier pour ce site juste MA-GNI-FIQUE qui m’a été d’une très grande aide pour l’écrit de français !! Vos vidéos sont très claires et merci beaucoup pour cela! Je voulais vous demander si vous pouviez faire un commentaire composé sur « Ciel Brouillé » de Baudelaire, car je dois le présenter à l’oral et le plan de ma prof n’est pas super super et j’ai l’impression de n’avoir pas bien saisi le sens du texte… Merci beaucoup encore une fois!

merci beaucoup vos vidéo me sont d’une grande aide étant donné que je passe le bac de français cette année grâce à vous je me suis beaucoup améliorée et mes résultats sont en constante progression 🙂 mais quand pourrions nous avoir la vidéo de  » la femme dans les fleurs du mal » ? mais sinon merci beaucoup sérieusement votre blog est une bouée de sauvetage!!!

Je vais bientôt enregistrer cette vidéo, cela devrait donc être prêt le mois prochain !

Je viens de publier ici la vidéo sur La femme dans Les fleurs du Mal . Bon visionnage !

Bonjour Amélie je viens de tomber sur ce site très enrichissant, on n’étudie maintenant les poètes maudits et les poètes romantiques et voilà maintenant que grâce à vous je peut bien découvrir le mal des fleurs et tout ce qui tourne autour. Je vous remercie infiniment

Merci beaucoup pour toutes ces vidéos qui m’ont bien aidées à comprendre ce livre, vivement la place des femmes, j’ai un exposé sur le cycle de Mme Sabatier et Jeanne Duvale pour bientôt. Je garde ce site sous le coude !

Merci et à bientôt alors !

Mille mercis ! Mon fils Cyrill a trouvé votre site et j’en suis ravie. Ses cours sont chaotiques et vous lui apportez les réponses dont il a besoin. Il me transmet vos rapports afin que je les lise avec lui et c’est un grand soulagement car sa classe n’est pas prête du tout pour l’examen ! Vous êtes une aide précieuse et je garde vos coordonnées pour ma fille qui aura le bac de français l’an prochain. Bonne continuation !

Merci beaucoup Christel et bonne continuation à vous et à votre fils aussi 🙂

j ai bcp d amour pour vous mais je suis a des milliers d annees lumieres de toi.

Bonjour Amélie, je viens de tomber sur ton article sur Les Fleurs du Mal, il est vraiment génial c’est super ce que tu fais! Cela m’intéresse beaucoup puisque je dois faire une fiche de lecture ur ce livre, fiche qui doit être composée de 5 grands thèmes contenus dans ce recueil, thèmes que je n’ai pas encore totalement décidé. La vidéo que vous avez publié m’est déjà d’une grande utilité et je vous en remercie beaucoup! Seulement voila, j’ai une petit soucis: je vois dans l’introduction de votre vidéos que vous dites que vous en avez fait 5 autres pour plus développer les différents thèmes du livre, mais je ne sais malheureusement pas où trouver ces vidéos, j’ai cherché, mais en vain!

Pourriez-vous, s’il vous plait, m’indiquer où est-ce que je peux les trouver ? Merci d’avance.

Bonjour Amélie, Merci pour ton message. La série sur Les Fleurs du Mal est à moitié publiée : – Vidéo 2 : Spleen et idéal – Vidéo 3 : tableaux parisiens Les vidéos 4 et 5 seront publiées en mars et en avril.

Bonjour, est-ce que la vidéo sur le scandale qu’à fait les fleurs du mal est déjà disponible ? Quand le sera-t-elle ? Merci beaucoup

Bonjour Elisa, Je n’ai pas encore eu le temps de réaliser cette vidéo, mais je compte le faire courant décembre.

Bonjour, quand est ce que la video les femmes dans les fleurs du mal va elle sortir s’il vous plait ? Merci

Bonjour, Je n’ai pas encore eu le temps de faire cette vidéo, mais je m’y attelle en décembre !

Merci pour cette vidéo passionnante. J’apprends pleins de choses !

Excellent site, je recommande !

Cette vidéo est comme toutes les autres une merveille, c’est à se demander comme on ne l’avait pas vu avant ! Excellent site qui permet de mieux comprendre le français, merci. J’envie les prochaines personnes qui découvriront votre site quand il sera encore plus complet ! Continuez ainsi 😀

Coucou Amélie,

A quand une vidéo sur « Les Figures Féminines Dans Les Fleurs Du Mal » ?

Merci beaucoup !

Bonjour Déborah, J’ai un peu de retard sur mon programme, cette vidéo ne sera sûrement prête que début juillet…

Mon oral est lundi et j’ai un objet d’étude consacré à ce sujet mais tant pis, ça pourra tjs servir !

J’adore vos vidéos vous m’avez éclairée sur beaucoup de sujets ! je vous en remercie 😉

Vos vidéos sont des petites merveilles à écouter, c’est très clair, logique, BRAVO !

avant de connaitre votre site je ne comprenais pas bien Baudelaire, mais la tout vos articles me le font comprendre de plus en plus et me le rend de plus en plus interessant à étudier. Merci énormément pour ça car aucun autre site n’est aussi clair et intéressant que le votre.

Merci Olympe et bonne continuation 🙂

Laisse un commentaire ! X

Merci de laisser un commentaire ! Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. Vérifie notamment l'orthographe, la syntaxe, les accents, la ponctuation, les majuscules ! Les commentaires qui ne sont pas soignés ne sont pas publiés.

Site internet

Dissertation sur les fleurs du mal: sujet, l’introduction, résumé, conclusion.

sujet dissertation sur baudelaire

Symbols: 12278

Words: 2183

I. Introduction A. Présentation de l’œuvre et de l’auteur B. Contexte historique et culturel de l’époque de Baudelaire C. Problématique : Comment Baudelaire utilise-t-il la poésie pour exprimer son désespoir face à la condition humaine dans Les Fleurs du Mal ?

II. La représentation de la condition humaine dans Les Fleurs du Mal A. L’isolement et le désespoir B. La fuite de la réalité et l’ivresse C. La sublimation de la souffrance

III. Les moyens poétiques utilisés par Baudelaire pour exprimer son désespoir A. Le recours à la symbolique B. L’usage du vers libre C. La poétique du spleen

IV. La portée critique et contestataire de la poésie baudelairienne A. La critique de la société moderne B. La subversion des normes morales et esthétiques C. L’expression d’un individualisme radical

V. La réception critique de Les Fleurs du Mal A. La censure et le procès B. La défense de l’œuvre par Baudelaire et ses partisans C. L’influence des Fleurs du Mal sur la poésie moderne

VI. Conclusion A. Synthèse des éléments clés de la dissertation B. Réponse à la problématique C. Ouverture sur les enjeux contemporains de la poésie baudelairienne

I. Introduction

A. présentation de l’œuvre et de l’auteur.

Les Fleurs du Mal, recueil de poèmes publié en 1857, est l’œuvre majeure de Charles Baudelaire, poète français du XIXe siècle. Considéré comme l’un des plus grands poètes de la langue française, Baudelaire est célèbre pour sa poésie lyrique et moderne, sa critique de la société de son temps, et son esthétique du spleen.

B. Contexte historique et culturel de l’époque de Baudelaire

Au XIXe siècle, la France traverse une période de grands changements sociaux, politiques et culturels. La révolution industrielle, la croissance démographique, les bouleversements politiques et l’émergence de nouveaux courants artistiques marquent profondément cette époque. Baudelaire, qui a vécu à Paris pendant cette période de transition, est un témoin privilégié de ces changements, qu’il décrit dans Les Fleurs du Mal.

C. Problématique : Comment Baudelaire utilise-t-il la poésie pour exprimer son désespoir face à la condition humaine dans Les Fleurs du Mal ?

Les Fleurs du Mal sont souvent considérées comme une œuvre marquée par le désespoir, la mélancolie et la recherche d’un sens à la vie. La poésie de Baudelaire est imprégnée d’un profond sentiment de solitude, d’isolement et de désespoir, qu’il exprime à travers une esthétique de la modernité et une subversion des normes morales et esthétiques de son temps. Cette dissertation se propose d’analyser comment Baudelaire utilise la

II. La représentation de la condition humaine dans Les Fleurs du Mal

A. l’isolement et le désespoir.

Le thème de l’isolement est omniprésent dans Les Fleurs du Mal, et illustre la condition humaine telle que la voit Baudelaire. Les poèmes évoquent la solitude de l’individu dans une société oppressante et étouffante, la difficulté de communiquer avec les autres, et le sentiment d’être incompris. Cette vision de l’isolement est étroitement liée au désespoir, qui se manifeste dans de nombreux poèmes à travers une douleur existentielle profonde, la perte de tout espoir et la révolte contre la vie.

B. La fuite de la réalité et l’ivresse

Pour échapper à cette condition humaine oppressante, de nombreux personnages des Fleurs du Mal cherchent refuge dans la fuite de la réalité et l’ivresse. Les poèmes évoquent ainsi l’alcool, la drogue, le rêve et l’imagination comme des moyens d’échapper à la réalité et à l’isolement. Cependant, cette fuite est souvent présentée comme une illusion temporaire qui ne peut que conduire à un désespoir encore plus profond.

C. La sublimation de la souffrance

Enfin, la sublimation de la souffrance est une autre dimension importante de la représentation de la condition humaine dans Les Fleurs du Mal. Baudelaire utilise la poésie pour exprimer la souffrance humaine de manière esthétique, en transfigurant la douleur en une expérience artistique. Les poèmes évoquent ainsi la beauté de la tristesse, la grandeur de la souffrance, et la fascination pour la mort.

En somme, la représentation de la condition humaine dans Les Fleurs du Mal est marquée par un profond sentiment d’isolement et de désespoir, une quête d’ivresse et de fuite de la réalité, et une sublimation esthétique de la souffrance. Ces thèmes expriment la vision de Baudelaire de la vie humaine, telle qu’elle se manifeste dans une société moderne en proie à des bouleversements et des crises profondes.

III. Les moyens poétiques utilisés par Baudelaire pour exprimer son désespoir

A. le recours à la symbolique.

Baudelaire utilise une symbolique complexe dans Les Fleurs du Mal pour exprimer son désespoir face à la condition humaine. Les symboles récurrents de la mort, de la nuit, de la nature et de l’eau, entre autres, permettent à l’auteur d’exprimer des idées et des émotions complexes de manière suggestive et allusive. Par exemple, le poème “Le Léthé” utilise la symbolique de l’eau pour exprimer le désir d’oubli face à la douleur de la vie.

B. L’usage du vers libre

L’usage du vers libre est une autre caractéristique de la poésie de Baudelaire qui permet d’exprimer le désespoir de manière innovante et libératrice. Le vers libre permet à Baudelaire de rompre avec les formes poétiques traditionnelles et de créer des rythmes et des structures propres à sa vision de la poésie. Le poème “Spleen” illustre cette innovation formelle et poétique, qui permet à Baudelaire d’exprimer son désespoir de manière puissante et originale.

C. La poétique du spleen

La poétique du spleen est un concept clé de l’œuvre de Baudelaire, qui exprime le désespoir et la mélancolie de manière poétique et esthétique. Le spleen est un état d’âme mélancolique et dépressif, qui se manifeste dans de nombreux poèmes des Fleurs du Mal. La poétique du spleen permet à Baudelaire d’exprimer le désespoir en termes esthétiques, en transformant la douleur en une expérience artistique. Cette poétique se manifeste dans de nombreux poèmes, tels que “Spleen”, “Une Charogne” ou encore “La Beauté”.

En somme, Baudelaire utilise différents moyens poétiques pour exprimer son désespoir dans Les Fleurs du Mal, tels que le recours à la symbolique, l’usage du vers libre et la poétique du spleen. Ces moyens permettent à Baudelaire d’exprimer sa vision de la condition humaine de manière suggestive, innovante et esthétique, en créant une œuvre poétique complexe et profonde.

IV. La portée critique et contestataire de la poésie baudelairienne

A. la critique de la société moderne à travers la poésie baudelairienne.

Baudelaire était un poète profondément marqué par son époque, qui était caractérisée par la révolution industrielle, l’émergence de la bourgeoisie et les changements socio-économiques qui en ont découlé. Dans Les Fleurs du Mal, il exprime son mépris pour la société moderne qui, selon lui, corrompt l’homme et le rend esclave de la routine et de la banalité. Il critique la société bourgeoise qui privilégie les apparences et les conventions sociales aux dépens de l’individu, mais également le pouvoir en place, qu’il accuse d’opprimer les masses et de les priver de leur liberté.

B. La subversion des normes morales et esthétiques dans Les Fleurs du Mal

Baudelaire remet également en cause les normes morales et esthétiques de son temps. Il rejette le conformisme moral de son époque en se livrant à une exploration sans compromis des tabous, de l’érotisme et de la transgression. Il utilise le langage poétique pour décrire des situations et des émotions jugées immorales, dérangeantes ou interdites. Il innove également sur le plan formel, en utilisant notamment le vers libre et en transgressant les règles de la poésie classique.

C. L’expression d’un individualisme radical dans Les Fleurs du Mal

Baudelaire est aussi un poète de l’individu, qui affirme l’importance de la liberté et de l’indépendance de chaque être humain. Il s’oppose ainsi au conformisme et à l’uniformité de la société de son temps, prônant la singularité et l’originalité de chaque individu. Sa poésie est marquée par un individualisme radical, qui valorise l’expérience personnelle et la subjectivité.

En somme, Les Fleurs du Mal sont une œuvre de critique sociale et de subversion, qui conteste les normes de son temps et exprime une vision de l’homme en rupture avec les conventions de la société bourgeoise.

V. La réception critique de Les Fleurs du Mal

A. la censure et le procès.

Les Fleurs du Mal ont connu une réception critique tumultueuse. À leur publication en 1857, l’ouvrage a été immédiatement condamné par la justice pour outrage à la morale publique et religieuse. Six poèmes ont été retirés de l’ouvrage et Baudelaire a dû payer une amende. Cette censure a été un coup dur pour le poète, qui voyait dans Les Fleurs du Mal l’aboutissement de ses recherches poétiques et l’expression la plus aboutie de son art.

B. La défense de l’œuvre par Baudelaire et ses partisans

Malgré la censure, Les Fleurs du Mal ont continué à circuler sous le manteau et ont trouvé des lecteurs enthousiastes. Baudelaire lui-même a défendu son œuvre avec ardeur, écrivant des lettres ouvertes dans lesquelles il expliquait sa vision de la poésie et réfutait les accusations portées contre lui. Ses partisans, comme Théophile Gautier et Charles-Augustin Sainte-Beuve, ont également pris sa défense, saluant l’originalité et la beauté de son écriture.

C. L’influence des Fleurs du Mal sur la poésie moderne

Les Fleurs du Mal ont exercé une influence considérable sur la poésie moderne. Leurs thèmes et leur style ont inspiré des générations de poètes, de Rimbaud à Baudelaire, de Mallarmé à Apollinaire. Les poètes symbolistes ont notamment été très marqués par Les Fleurs du Mal, reprenant certains de ses thèmes et développant une esthétique poétique proche de celle de Baudelaire. De nos jours, Les Fleurs du Mal sont considérées comme un classique de la poésie française et une référence incontournable pour qui veut comprendre l’histoire de la littérature moderne.

VI. Conclusion

A. synthèse des éléments clés de la dissertation.

La poésie de Baudelaire, et en particulier Les Fleurs du Mal, est l’expression d’un désespoir face à la condition humaine, mais aussi une critique radicale de la société moderne et de ses normes esthétiques et morales. Pour exprimer ce désespoir, Baudelaire utilise des moyens poétiques novateurs, tels que le recours à la symbolique, l’usage du vers libre et la poétique du spleen. Malgré la censure et le procès, Les Fleurs du Mal ont continué à circuler sous le manteau et ont exercé une influence considérable sur la poésie moderne.

B. Réponse à la problématique

La poésie de Baudelaire exprime son désespoir face à la condition humaine en se focalisant sur l’isolement et le désespoir, la fuite de la réalité et l’ivresse, ainsi que la sublimation de la souffrance. Pour ce faire, Baudelaire utilise des moyens poétiques novateurs, tels que le recours à la symbolique, l’usage du vers libre et la poétique du spleen. En somme, Baudelaire utilise la poésie pour exprimer un état d’âme et une vision du monde désenchantée.

C. Ouverture sur les enjeux contemporains de la poésie baudelairienne

La poésie de Baudelaire est toujours d’actualité et continue à inspirer les poètes contemporains. Les thèmes qu’il aborde – la souffrance, la solitude, la modernité – sont toujours d’une grande pertinence, même dans un monde radicalement différent de celui de Baudelaire. La poésie baudelairienne est également une invitation à l’audace et à la liberté de création, en encourageant les poètes à sortir des sentiers battus et à expérimenter de nouveaux moyens d’expression. En somme, la poésie de Baudelaire est un héritage précieux qui continue à nourrir la création poétique contemporaine.

sujet dissertation sur baudelaire

  • Aide aux devoirs

Sujets de dissertation sur Les Fleurs du mal de Baudelaire et le Parcours Alchimie poétique : la boue et l'or

Est-ce que l’alchimie poétique chez Baudelaire consiste absolument à transformer la boue en or ? 

Plan détaillé:

I. L'alchimie poétique chez Baudelaire : une quête de transformation

A. La représentation de la "boue" : l'obscurité, le péché, la souffrance

B. L'or : la beauté, la spiritualité et l'idéal

II. La dynamique de transformation dans la poésie de Baudelaire

A. L'utilisation de la métaphore et de la symbolique pour créer une alchimie poétique

B. Les limites de la transformation : la persistance de la douleur et du mal

III. L'ambiguïté de l'alchimie poétique de Baudelaire

A. L'acceptation du mal et de la souffrance comme une partie inévitable de l'expérience humaine

B. L'or et la boue comme deux aspects inséparables de la vie

Est-ce que l’alchimie poétique de Baudelaire consiste à faire pousser des fleurs dans le terreau du mal ?

I. L'imaginaire des Fleurs du Mal : de la boue aux fleurs

A. La représentation du mal comme un terreau fertile pour la création poétique

B. La floraison de la beauté à partir de la souffrance et du péché

II. La nature paradoxale de l'alchimie poétique de Baudelaire

A. La nécessité du mal pour la création de la beauté

B. L'ambivalence de la beauté qui naît du mal : une beauté sombre et tragique

III. L'apport de la poésie de Baudelaire à la poésie moderne

A. L'innovation poétique à travers l'exploration des thèmes du mal et de la souffrance

B. L'impact de l'alchimie poétique de Baudelaire sur la tradition littéraire

Transformer la boue en or, est-ce nécessairement passer du Spleen à l’Idéal ?

I. Le Spleen et l'Idéal : deux polarités de la poésie de Baudelaire

A. Le Spleen : représentation de la boue, l'état de malaise et de désespoir

B. L'Idéal : la quête de l'or, l'aspiration à la beauté et à l'évasion

A. Le passage du Spleen à l'Idéal : un processus de sublimation

B. Les limites de cette transformation : la présence persistante du Spleen

III. La conception de l'alchimie poétique de Baudelaire

A. La nécessité du Spleen pour atteindre l'Idéal

B. La vision du poète en tant qu'alchimiste : la création de la beauté à partir de la souffrance

Est-ce la boue de la ville et du monde moderne que Baudelaire souhaite transformer en or ?

I. La représentation de la ville et du monde moderne chez Baudelaire

A. La ville comme lieu de la boue : la déshumanisation, l'industrialisation, la misère

B. Le monde moderne comme source de spleen : l'ennui, l'aliénation, la solitude

II. L'alchimie poétique de Baudelaire face à la ville et au monde moderne

A. La transformation de la ville en lieu de beauté : la poésie du quotidien, la fascination pour les détails

B. La sublimation du malaise moderne : l'évasion par l'art et la poésie

III. Les limites de la transformation poétique chez Baudelaire

A. L'insuffisance de l'or : la persistance de la souffrance et du malaise

B. La critique du monde moderne et de la ville comme reflet de la condition humaine

Le travail poétique permet-il vraiment au poète de sublimer la laideur de la réalité qui l’entoure ?

I. Le rôle du poète selon Baudelaire

A. Le poète comme alchimiste : la transformation de la laideur en beauté

B. Le poète comme prophète : la révélation de la beauté cachée dans la réalité

II. L'efficacité de la sublimation poétique chez Baudelaire

A. La capacité de la poésie à transfigurer la réalité : les fleurs du mal

B. L'importance de l'imagination et de la sensibilité dans la sublimation de la réalité

III. Les limites de la sublimation poétique

A. La persistance de la laideur et du mal dans la réalité

B. La douleur de la création : le spleen du poète.

Écrire commentaire

  • Défiler vers le haut

J'ai un compte, je me connecte !

Pas de compte ? Création gratuite !

Réinitialiser mon mot de passe !

Inscription

Créez un compte pour continuer..

Couverture pour Les Fleurs du Mal

Les Fleurs du Mal Charles Baudelaire 5 sujets de dissertation possibles au bac de français

Carlos Schwabe, Spleen et Idéal, 1906.

Le site existe grâce à vous !

⇨  🎞️ Diaporama présentant le 5 sujets de dissertation sur Baudelaire

  • Préparer l'épreuve anticipée de français bac 2024
  • Travailler et réviser la séquence bac "poésie" pour l'EAF 2023

Dissertations, objet d'étude la poésie, programme EAF 2022/2023

Disserter sur une oeuvre intégrale en poésie, les fleurs du mal, baudelaire. 4 sujets corrigés, charles baudelaire, "les fleurs du mal" / parcours : alchimie poétique : la boue et l'or., la séquence poésie  .

Objet d'étude :  La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle

Œuvre : Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

Parcours : Alchimie poétique : la boue et l’or

  • Baudelaire dédicace Les Fleurs du Mal à Théophile Gautier, en qui il voit un « parfait magicien ».
  • En quoi peut-on dire que son recueil poétique procède lui aussi d’une parfaite magie ?
  • Vous répondrez à cette question dans un développement organisé. Votre réflexion prendra appui sur l’œuvre de Charles Baudelaire au programme, sur le travail mené dans le cadre du parcours associé et sur votre culture littéraire.
  • Correction du sujet 1
  • On a reproché à Baudelaire de « tout peindre, de tout mettre à nu » dans son recueil Les Fleurs du Mal.
  • Qu’en pensez-vous ?
  • Vous répondrez à cette question dans un développement organisé en vous appuyant sur le recueil de Charles Baudelaire, sur les textes que vous avez étudiés dans le cadre du parcours associé et sur votre culture personnelle.
  • Correction du sujet 2
  • Baudelaire écrit dans les Fleurs du mal :
  • « Tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or ».
  • Dans quelle mesure ce vers s’applique-t-il à ce recueil?
  • Correction du sujet 3
  • Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal.
  • Dans L'Art romantique ("Théophile Gautier", 1869), Baudelaire écrit : "C'est un des privilèges prodigieux de l'Art que l'horrible, artistement exprimé, devienne beauté".
  • Ce propos rend-il compte de votre lecture des Fleurs du Mal ?
  • Vous répondrez à cette question dans un développement organisé en vous appuyant sur Les Fleurs du Mal, sur les textes que vous avez étudiés dans le cadre du parcours associé, et sur votre culture personnelle.
  • Correction du sujet 4

Exercices bac français Baudelaire Les Fleurs du Mal /parcours Alchimie poétique : la boue et l'or-Evaluez votre niveau

Exercices bac français baudelaire les fleurs du mal /parcours alchimie poétique : la boue et l'or-evaluez votre niveau, testez vos connaissances.

Exercices bac français Baudelaire Les Fleurs du Mal /parcours Alchimie poétique : la boue et l'or-Evaluez votre niveau, testez vos connaissances, entraînez-vous

Selon Rémy de Gourmont, «Hugo n’a pas été un poète mais un orateur. » La lecture des Châtiments vous fait-elle partager cet avis ?

En quoi l’écriture poétique d’apollinaire, dans alcools, s’inscrit-elle entre tradition et modernité dissertation sur une oeuvre au programme, pensez-vous que les poèmes des contemplations de victor hugo ne servent à rien dissertation sur une oeuvre au programme, pensez-vous que la poésie de victor hugo, dans les quatre premiers livres des contemplations, ne soit qu'une poésie de la souffrance, en quoi peut-on dire que le recueil poétique de baudelaire procède d’une parfaite magie , « chaque œuvre devient un univers nouveau avec ses lois particulières ». dans quelle mesure cette réflexion éclaire t-elle votre lecture d’alcools , dissertation sur une oeuvre, les contemplations de victor hugo, sujet bac général 2021, métropole,, on a reproché à baudelaire de «tout peindre, de tout mettre à nu » dans son recueil les fleurs du mal. qu'en pensez-vous , la poésie de guillaume apollinaire s’invente-t-elle en rejetant le passé dissertation corrigée, bac 2021, les contemplations sont elles vraiment les "mémoires d'une âme" , la poésie lyrique est-elle nécessairement autobiographique la poésie autobiographique est-elle nécessairement lyrique, baudelaire écrit dans les fleurs du mal : « tu m’as donné ta boue et j’en fait de l’or ». dans quelle mesure ce vers s’applique-t-il à ce recueil, disserter sur une oeuvre intégrale en poésie, "alcools", apollinaire. 4 sujets corrigés, disserter sur une oeuvre intégrale en poésie, les contemplations, victor hugo, 7 sujets corrigés, disserter sur une oeuvre intégrale du bac 2023 en poésie, les contemplations, les fleurs du mal, alcools. 15 sujets corrigés, baudelaire, les fleurs du mal.

Comprendre le parcours, Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal Alchimie poétique la boue et l’or. 3

Les Fleurs du mal, Baudelaire, Spleen et Idéal. Commentaires littéraires et linéaires. EAF 2023 10

Baudelaire, les Fleurs du mal, Tableaux parisiens à l'EAF 2023 2

Les questions de grammaire sur Les fleurs du mal de Charles Baudelaire PARCOURS - alchimie poétique la boue et l’or 1

Exercices bac français Baudelaire Les Fleurs du Mal /parcours Alchimie poétique : la boue et l'or-Evaluez votre niveau, testez vos connaissances

Date de dernière mise à jour : 27/04/2023

Ajouter un commentaire

  • Quiz bac sur les études linéaires Montaigne les Essais, littérature d'idées
  • Quiz ton bac de français : Marivaux, L'Île des esclaves/parcours maîtres et valets
  • Quiz ton bac de français:Olympe de Gouges La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne
  • Quiz ton bac de français Gargantua Rabelais, "Rire et savoir", "la bonne éducation"
  • Quiz bac. Es tu prêt pour l'oral du bac de français?
  • Quiz Rimbaud "Cahiers de Douai", parcours "Emancipations créatrices"
  • Quiz ton bac de français : Molière, le Malade imaginaire, parcours spectacle et comédie
  • Quiz ton bac de français : Marivaux, les Fausses Confidences, parcours "théâtre et stratagème"
  • Quiz ton bac : La Bruyère les Caractères "comédie sociale", "peindre les hommes"
  • Exercices bac Lagarce Juste la fin du monde crise personnelle/crise familiale
  • Quiz ton bac J. Verne Voyage au centre de la Terre/parcours Science et fiction
  • Quiz ton bac Sarraute Enfance parcours Récit /connaissance de soi
  • Quiz ton bac Stendhal Le Rouge et Noir/parcours Le personnage de roman, esthétiques, valeurs
  • Quiz ton bac de français, Yourcenar Mémoires d'Hadrien Soi-même comme un autre
  • Quiz Guillaume Apollinaire Alcools parcours Modernité poétique 
  • Quiz Hugo, Les Contemplations livres I à IV parcours Les Mémoires d'une âme.
  • Quiz Baudelaire les Fleurs du mal parcours bac Alchimie poétique la boue et l’or.
  • Quiz sur Manon Lescaut, l'abbé Prévost, étude du roman bac EAF 2023, parcours/personnages en marge, plaisirs du romanesque
  • Quiz Colette Sido, Les Vrilles de la vigne. La célébration du monde
  • Quiz Balzac La Peau de chagrin–Les romans de l'énergie, création et destruction
  • Quiz Balzac Mémoires de deux jeunes mariées, parcours "Raison et sentiments"
  • Quiz ton bac en philosophie. Les auteurs, les séquences, les devoirs bac
  • HLP classe de première, Humanités, Littérature, Philosophie, les pouvoirs de la parole et les représentations du monde
  • Quiz bac. L'écrit de français. Exercices sur les procédés d'écriture pour réussir tes commentaires
  • Quiz Hélène Dorion, Mes forêts Parcours bac : la poésie, la nature, l'intime
  • Quiz La Rage de l'expression Ponge, parcours "Dans l'atelier du poète"

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal  : dissertation, sujet de métropole, juin  2021

La bonne méthode, introduction, la totalité du monde dans les fleurs du mal, le monde sensible et matériel, un monde transfiguré, plutôt que dépeint, un travail sur le monde sensible et l'âme, une transfiguration par la poésie, une opération d'extraction, plus qu'une mise à nu, l'extraction de la beauté dans la laideur, l'extraction du bien dans le mal.

IMAGES

  1. LE Soleil

    sujet dissertation sur baudelaire

  2. Lalbatros de baudelaire dissertation writing

    sujet dissertation sur baudelaire

  3. Baudelaire Les Fleurs Du Mal Dissertation

    sujet dissertation sur baudelaire

  4. Dissertation sur les Fleurs du Mal de Baudelaire 1ère Français

    sujet dissertation sur baudelaire

  5. Charles baudelaire

    sujet dissertation sur baudelaire

  6. dissertation sur la poesie de baudelaire

    sujet dissertation sur baudelaire

VIDEO

  1. La dissertation

  2. La méthodologie de la dissertation littéraire

  3. la dissertation littéraire

  4. Projets littéraires

  5. La dissertation littéraire avec des exemples et les plans possibles

  6. Analyser un sujet et déterminer le problème en dissertation de Français

COMMENTS

  1. Dissertation : les sujets possibles, Mediaclasse : ️ Baudelaire : 5

    Voici 5 sujets possibles au bac de français sur Les Fleurs du Mal ; liés au parcours : « Alchimie poétique : la boue et l'or ». Sujet #1 Un sujet qui interroge le sens même de l'intitulé du parcours au bac de français : 🔥 Est-ce que l'alchimie poétique chez Baudelaire consiste absolument à transformer la boue en or ? Sujet #2

  2. Sujets de dissertation sur Les Fleurs du Mal de Baudelaire

    Exemple avec L'Albatros de Baudelaire. Comment faire un commentaire de texte - méthodologie sur Pimido. Voici 10 exemples de sujets pour une dissertation sur Les Fleurs du Mal de Baudelaire, oeuvre au programme du Bac, et plus généralement étudiée en Littérature.

  3. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal : dissertation, sujet de ...

    La bonne méthode. • Après une courte réflexion, le sujet ne devrait pas déconcerter un élève ayant étudié le parcours sur l'alchimie poétique. Il s'agit de repérer l'extension de la portée de cette alchimie que Baudelaire propose, et qui lui est reprochée.

  4. Dissert Baudelaire 1

    Chez Baudelaire, « le laid » prend de multiples formes Des poèmes consacrés à des « objets répugnants » : « Une charogne » Des poèmes consacrés au « stupre » et à la « honte », c-à-d au mal moral : les poèmes du Spleen, les poèmes évoquant les Enfers, Satan ou des créatures maléfiques telles que les vampires

  5. BAUDELAIRE DISSERTATION

    Le sujet traité ci-dessous porte su r Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire dans la perspective du parcours associé « Alchimie poétique: la boue et l'or. » Le sujet de dissertation est intégralement traité sous forme de plan détaillé. Il peut également permettre de faire une synthèse, une révision dans la perspective de la dissertation.

  6. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal : dissertation, sujet de ...

    Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal : dissertation, sujet de métropole, juin 2022 Voir le corrigé Énoncé Sujet : Dans L'Art romantique (« Théophile Gautier », 1869), Baudelaire écrit : « C'est un des privilèges prodigieux de l'Art que l'horrible, artistement exprimé, devienne beauté […] ».

  7. Dissertation les Fleurs du mal Baudelaire bac général 2021

    Sujet à traiter . Objet d'étude : La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle. Œuvre : Baudelaire, Les Fleurs du Mal. Parcours : alchimie poétique : la boue et l'or. Sujet à traiter . On a reproché à Baudelaire de « tout peindre, de tout mettre à nu » dans son recueil Les Fleurs du Mal. Qu'en pensez-vous ?

  8. Dissertation sur les Fleurs du Mal Baudelaire, sujet 2021

    Votre réflexion prendra appui sur l'œuvre de Charles Baudelaire au programme, sur le travail mené dans le cadre du parcours associé et sur votre culture littéraire. ANALYSE RAPIDE DU SUJET

  9. Travailler sur des sujets corrigés

    Travailler sur des sujets corrigés - Français - Première - Assistance scolaire personnalisée et gratuite - ASP Travailler sur des sujets corrigés Tout déplier Le roman et le récit du Moyen Âge au xxie siècle Balzac, La Peau de chagrin : dissertation, sujet de métropole, juin 2023 Le théâtre du xviie siècle au xxie siècle

  10. Bac de français : dissertation, BAUDELAIRE, l'analyse du sujet pas à

    Un rappel méthodologique sur la dissertation à partir de l'analyse d'un sujet sur Charles BAUDELAIRE, "Les Fleurs du Mal", problématique "La Boue et l'Or"L'a...

  11. Dissertation corrigée

    Baudelaire écrit dans le projet d'épilogue des Fleurs du mal : « Tu m'as donné ta boue et j'en fait de l'or ». Dans quelle mesure ce vers s'applique-t-il à ce recueil poétique ? Dissertation Introduction

  12. Entraînement à l'EAF. Dissertation sur "Les Fleurs du mal" de

    Entraînement à l'EAF Dissertation sur programme [2020-2021] Objet d'étude : La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle Œuvre intégrale : Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal Parcours associé : Alchimie poétique : la boue et l'or Il y a quelques semaines, j'ai décidé de proposer à la classe de Première Générale 8 du Lycée en Forêt…

  13. Dissertation Baudelaire. 'Tu m'as donné ta boue et j'en fait de l'or"

    Disserter sur une oeuvre intégrale en poésie, Les Fleurs du mal, Baudelaire. 4 Sujets corrigés pour vous entrainer - parcours : Alchimie poétique : la boue et l'or

  14. Introduction à la Dissertation sur Baudelaire: Guide Complet

    Pour rédiger une dissertation pertinente sur Baudelaire, il est essentiel de comprendre pleinement l'auteur et son œuvre. Né en 1821, Baudelaire a été un acteur important dans le mouvement symboliste français. Il est reconnu pour sa poésie qui allie des thèmes sombres et des images lyriques, explorant souvent les aspects ...

  15. Baudelaire : le précurseur de la modernité poétique

    Charles Baudelaire est le précurseur de la modernité en poésie. D'un point de vue formel, il rompt avec la poésie traditionnelle en jouant avec l'alexandrin (nombreux enjambements, rejets et contre-rejets qui déstructurent les vers classiques) et en initiant la poésie en prose. Sur le fond, Baudelaire affirme une sensibilité moderne ...

  16. Introduction à la dissertation sur Baudelaire: Guide détaillé

    Pour vous aider à démarrer, voici quelques exemples de sujets de dissertation sur Baudelaire : "L'exploration de la beauté et de la décadence dans l'œuvre de Baudelaire", "L'influence de Baudelaire sur le mouvement symboliste", "L'utilisation de la musicalité dans la poésie de Baudelaire", "L'exploration de la vie ...

  17. PDF Dissertations possibles sur le parcours 4 : « Modernité poétique

    « Charles Baudelaire a dit de la modernité en poésie qu'elle transformait le quotidien le plus ordinaire en sujet digne d'attention. Que pensez-vous de cette affirmation au regard de votre lecture d'Alcools d'Apollinaire et du parcours de lecture sur

  18. Les Fleurs du Mal : analyse détaillée

    je dois travailler sur le sujet dissertation suivant : Baudelaire dédicace Les Fleurs du Mal à Théophile Gautier, en qui il voit un « parfait magicien ». En quoi peut-on dire que son recueil poétique procède lui aussi d'une parfaite magie ? je pêche sur le plan de dissertation, les 3 Parties. une aide serait précieuse. merci beaucoup

  19. Dissertation sur les fleurs du mal: sujet, l'introduction, résumé

    La poésie de Baudelaire exprime son désespoir face à la condition humaine en se focalisant sur l'isolement et le désespoir, la fuite de la réalité et l'ivresse, ainsi que la sublimation de la souffrance. Pour ce faire, Baudelaire utilise des moyens poétiques novateurs, tels que le recours à la symbolique, l'usage du ...

  20. Sujets de dissertation sur Les Fleurs du mal de Baudelaire et le

    I. La représentation de la ville et du monde moderne chez Baudelaire. A. La ville comme lieu de la boue : la déshumanisation, l'industrialisation, la misère. B. Le monde moderne comme source de spleen : l'ennui, l'aliénation, la solitude. II. L'alchimie poétique de Baudelaire face à la ville et au monde moderne.

  21. Les Fleurs du Mal, Baudelaire : ️ Sujets de dissertation possibles

    Sujet #1 Un sujet qui interroge le sens même de l'intitulé du parcours au bac de français : 🔥 Est-ce que l'alchimie poétique chez Baudelaire consiste absolument à transformer la boue en or ? Sujet #2 Un sujet qui explore tous les liens que ce parcours peut entretenir avec le titre même des Fleurs du Mal.

  22. Disserter sur une oeuvre intégrale en poésie Les Fleurs du mal

    Votre réflexion prendra appui sur l'œuvre de Charles Baudelaire au programme, sur le travail mené dans le cadre du parcours associé et sur votre culture littéraire. Correction du sujet 1 . Sujet 2; On a reproché à Baudelaire de « tout peindre, de tout mettre à nu » dans son recueil Les Fleurs du Mal. Qu'en pensez-vous ?

  23. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal : dissertation, sujet de ...

    Sujet : On a reproché à Baudelaire de « tout peindre, de tout mettre à nu » dans son recueil Les Fleurs du mal Qu'en pensez-vous ? Vous répondrez à cette question dans un développement organisé en vous appuyant sur le recueil de Charles Baudelaire, sur les textes que vous avez étudiés dans le cadre du parcours associé et sur votre culture personnelle.